La verrerie Arc International ferme deux fours, quelques semaines seulement après leur remise en service

Deux fours de production de l'usine basée à Arques (Pas-de-Calais) vont de nouveau fermer, à peine plus d'un mois après leur remise en service et les annonces du ministre de l'Industrie, Roland Lescure.

Après le soulagement, le doute, de nouveau. Deux fours de production de la verrerie Arc International, basée à Arques (Pas-de-Calais), vont de nouveau fermer. La raison : une baisse des ventes sur les produits des arts de la table, causée par l'inflation.

L'usine doit donc ralentir son rythme de production pour s'adapter à la demande. Alors, à partir de début juillet, le four H, spécialisé dans la production de verre blanc, sera à l’arrêt jusqu’à mi-septembre au moins. Le four P, qui produit lui des assiettes, fermera dès la mi-juin et jusqu’au début de l’année 2024. Deux fours sont donc concernés sur les neufs que compte l’usine. 

L’annonce de cette nouvelle fermeture intervient un mois seulement après la visite du ministre de l’Industrie, Roland Lescure, qui avait pourtant annoncé un prêt public de 10 millions d’euros afin de soutenir l’entreprise mise en difficulté par la flambée des prix du gaz.

En effet, la facture d’Arc International, qui consomme autant de gaz que la ville de Lille,  avait été multipliée par 15 à l’automne 2022, en pleine crise de l'énergie. Conséquence : une usine à l’arrêt pendant près de huit mois. Entre septembre 2022 et avril 2023, les fours se sont arrêtés, plongeant ainsi les 4 500 salariés de l’entreprise dans un chômage technique. Si la visite du ministre de l’Industrie le mois dernier les avait rassurés, cette nouvelle annonce de fermeture inquiète, de nouveau.