Cet article date de plus de 3 ans

A Saint-Omer, on scotche les poubelles que les habitants laissent traîner dans la rue

A Saint-Omer, les services propreté de la ville et de l’agglo scotchent en ce moment les poubelles restées sur le trottoir, en dehors des jours de ramassage. Efficace ?
Le maire François Decoster (à droite) scotche une poubelle laissée devant une maison de Saint-Omer
Le maire François Decoster (à droite) scotche une poubelle laissée devant une maison de Saint-Omer © Ville de Saint-Omer
C'est une petite incivilité du quotidien. Qui énerve ou agace parfois. Vous avez forcément déjà observé près de chez vous, un voisin ou riverain qui ne rentre jamais sa poubelle et la laisse squatter en permanence le trottoir, même en dehors des jours de collecte. Par fainéantise. Par manque de place.

À Saint-Omer, au moins 1% des poubelles seraient concernés. «  Sur près de 5 873 adresses, c’est peu, reconnaît dans La Voix du Nord le maire François Decoster. Mais c’est quand même une gêne, un problème. » C'est en tout cas donc pour la mairie qui cherche à sensibiliser à la question les récalcitrants.

Le moyen utilisé est original : depuis quelques jours, les agents de la communauté de l’agglomération scotchent les couvercles des poubelles qui traînent. Juste pour embêter les riverains concernés. Les titiller gentiment. 

##fr3r_https_disabled##
L'opération est temporaire. Elle dure jusqu'à mardi prochain. La mairie devra mesurer si elle a été efficace. Elle rappelle aussi que, théoriquement, l'amende pour un bac sur le trottoir, c’est entre 35 et 150 euros. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société