Covid-19 : neuf cas du variant Delta détectés à Wimereux, les habitants invités à se faire tester

Publié le Mis à jour le

Neuf cas du variant Delta (dit Indien) ont été détectés ces derniers jours à Wimereux. L’Agence Régionale de Santé précise que toutes les personnes contaminées font partie de la même sphère familiale. Une opération de dépistage massif est organisée.

Neuf cas de contaminations au variant Delta ont été détectés ces derniers jours à Wimereux (Pas-de-Calais), annonce l’Agence Régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France. Anciennement appelé variant Indien, cette mutation du Covid-19 contamine plus d'individus, et plus rapidement.

Ces neuf personnes contaminées font toutes parties de la même sphère familiale, précise par ailleurs l’ARS. La première porteuse du variant Delta à l’origine de ces contaminations revenait d’un séjour à l’étranger.

Opération de dépistage

La recherche de cas contacts a d’ores et déjà été effectuée afin de permettre aux personnes concernées de s’isoler le plus rapidement possible. Parallèlement, l’ARS organise ce mardi 29 juin une vaste opération de dépistage dans la salle des fêtes de Wimereux. 

L’objectif est de casser les potentielles chaînes de transmission le plus rapidement possible. Mais selon notre journaliste Léo Marron présent sur place, à peine trente personnes ont participé au dépistage au cours de cette journée.

Au-delà des tests, l'enjeu reste la vaccination, indique l'ARS : "pour éviter une nouvelle vague liée notamment au variant Delta, l’ARS appelle les habitants à continuer à se faire vacciner massivement et rapidement", indique le service communication de l'agence.

Par ailleurs, il est difficile de mesurer actuellement la propagation du variant Delta dans les Hauts-de-France. Ces dernières semaines dans la région, plusieurs cas ont été identifiés dans une entreprise et un club de sport, tous deux situés à Amiens. Selon le ministre de la Santé Olivier Véran interrogé ce jour sur Franceinfo, "le variant Delta représente environ 20% des nouveaux diagnostics (en France), il continue de monter en pourcentage, pas en valeur absolue, étant donné qu'il y a une baisse du nombre de cas".