Covid-19 : 15 cas détectés dont 7 au variant Delta dans l'usine Dunlop d'Amiens

L’Agence régionale de santé des Hauts-de-France a lancé une vaste opération de dépistage jeudi 24 juin au sein de l’entreprise Dunlop à Amiens. 15 cas positifs à la Covid-19 ont été identifiés, dont au moins 7 au variant Delta.

L'entreprise de pneumatique Dunlop à Amiens est touchée par plusieurs cas de Covid-19.
L'entreprise de pneumatique Dunlop à Amiens est touchée par plusieurs cas de Covid-19. © France Télévisions

L’Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France a annoncé jeudi 24 juin, en fin de journée, la présence du variant Delta dans l’entreprise Dunlop à Amiens. Parmi les 950 salariés, 15 sont positifs à la Covid-19. Parmi eux, 7 cas sont concernés par ce variant hautement contagieux, découvert en Inde.

15 cas positifs à la Covid-19 ont été identifiés au sein de l’entreprise Dunlop à Amiens, dont 7 présentent après criblage la mutation L452R, évocatrice du variant Delta (dit « indien ») ; les autres n’ayant pas été criblés à ce jour.

Agence régionale de santé des Hauts-de-France


L’Assurance maladie et l’Agence régionale de santé ont procédé au contact tracing des cas confirmés afin d’identifier tous les contacts à risque. Ces opérations n’ont pas permis d’identifier de cas initiaux extérieurs à l'entreprise.

En conséquence, une opération massive de dépistage a été lancée jeudi 24 juin au sein de l’entreprise. Les tests positifs feront l’objet de criblage. Une autre journée de dépistage est prévue samedi 26 juin. "L’Agence travaille par ailleurs à l’organisation dès la semaine prochaine de deux journées de vaccination sur le site de l’entreprise pour les salariés qui le souhaitent", précise l’ARS.

Plusieurs contaminations au variant Delta dans des équipes de hockey à Amiens

Une semaine auparavant, plusieurs contaminations à la Covid-19 évocatrices du variant Delta ont été recensées au sein de deux équipes de jeunes de hockey sur glace, fréquentant le site du Coliseum à Amiens. Sur 5 contaminations, 4 présentaient la mutation L452R. 4 autres cas ont été identifiés ensuite dans une seconde équipe, pour lesquels le criblage est actuellement en cours.

L’ARS indique qu’ "aucun lien n’a été mis en évidence" entre les cas détectés chez Dunlop et "les cas révélés la semaine passée dans un club sportif d’Amiens".

Un appel à la vaccination à l’initiative de L’Agence régionale de santé et du préfet des Hauts-de-France

"Pour éviter une nouvelle vague liée notamment au variant Delta", l’ARS et le préfet des Hauts-de-France invitent les habitants de la région à continuer à se faire vacciner, "massivement et rapidement".

Alors que le ministère des solidarités et de la santé estime que ce variant Delta représenterait aujourd’hui environ 10 % des contaminations en France, des premiers foyers de contamination apparaissent dans la région, dans des environnements familiaux ou en collectivité.

Agence régionale de santé et préfecture des Hauts-de-France

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le variant Delta devient dominant dans le monde et l’épidémie repart chez des personnes jeunes, pas encore vaccinées ou n’ayant reçu qu’une dose. D’où l’importance de la vaccination. "L’efficacité des vaccins actuellement disponibles a été prouvée par plusieurs études scientifiques, y compris s’agissant du variant Delta en limitant fortement le risque de contamination", insistent l’ARS et la Préfecture dans un communiqué. L’objectif : obtenir l’immunité collective le plus rapidement possible.

Enfin, l’ARS et la Préfecture des Hauts-de-France rappellent que "des créneaux de primo injections restent disponibles chaque jour dans toute la région". La vaccination est ouverte à tous, à partir de 12 ans en centres de vaccination et auprès de professionnels de santé en ville.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société entreprises économie