• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Histoires 14-18 : Anne Morgan et son comité américain

© - Musée Franco-américain de Blérancourt
- Pathé Gaumont
© - Musée Franco-américain de Blérancourt - Pathé Gaumont

Par France 3

C’est un lieu méconnu, et pourtant il symbolise l’amitié entre la France et les Etats-Unis : il s'agit du musée franco-américain de Blérancourt. Il y a cent ans, ce château n’était que ruines mais il a été rebâti, grâce à une femme à l’énergie peu commune, Anne Morgan.
Cette riche héritière n’était pas du genre à paresser, en dépensant sa fortune. Avec ses amies, elle créa le comité américain pour les régions dévastées, en avril 1917.


Anne Morgan a observé les ravages de la guerre, sur le champ de bataille, après la victoire de la Marne. Fille d’un banquier qui lui a donné trois millions de dollars en héritage, elle décide d’aider les Français en collectant des fonds, puis fonde ce comité, placé sous la responsabilité de l’armée française.
Elle s’installe à Blérancourt, dans l’Aisne, à quelques kilomètres du front. Les ravages de la guerre ont transformé « ce jardin riant en un désert sauvage. Elle veut que le « désert refleurisse ».

Histoires 14-18 : Anne Morgan et son comité américain
Source archives : - Musée Franco-américain de Blérancourt - Pathé Gaumont  - France 3 - D. Patinec


Anne Morgan et ses amies font preuve d’une ardeur incroyable : sanglées dans leur tenue bleu horizon, elles sillonnent la région au volant de camionnettes, pour distribuer vivres et vêtements aux populations éprouvées.
En quelques mois, elles aident 800 familles à se réinstaller. Un effort poursuivi après-guerre grace au recrutement de 350 filles de la bonne société. Elles devront payer leur voyage en paquebot et leur séjour.


Les chantiers lancés par les Américaines donnent le tournis :
- Reconstruction, travaux des champs. Ford offre des tracteurs, Singer des machines à coudre
- Bibliothèque publique, jardins d’enfants. Des activités photographiées et filmées pour en assurer la publicité et lever de nouveaux fonds.
100 ans après, l’association Anne Morgan existe toujours…



 

Sur le même sujet

Les clefs de Mat Bastard

Les + Lus