• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Prud'hommes de Laon : pas de compromis pour les salariés de NLMK

155 salariés ont attaqué leur employeur en justice, contestant leurs conditions de licenciement / © France 3 Picardie
155 salariés ont attaqué leur employeur en justice, contestant leurs conditions de licenciement / © France 3 Picardie

130 salariés de l'usine d'acier qui siégeait à Beautor, dans l'Aisne, se sont rendus ce matin au tribunal de Laon pour entamer leur combat contre leur ancien employeur. Mais l'audience a été reportée au 20 avril.

Par Célia Mascre

Il n'y a pas eu de conciliation ce matin devant les représentants de l'entreprise NLMK. Les 130 salariés n'ont pu être reçus, l'audience a été renvoyée au 20 avril. Ils seront reçus au Théâtre de Laon.

Puisqu'aucun reclassement n'est possible, ils demandent des indemnités financières équivalant à 24 à 48 mois de salaire. Ils estiment que l'accord passé lors de leur licenciement il y a 8 mois est insuffisant. Car pour la plupart, ces ex-salariés ont plus de 50 ans. Or ils n'ont rien obtenu pour une éventuellement requalification.

Certains affirment devoir déménager, quitter la région... Ils ne sont que 35 à avoir retrouvé un CDI. Les autres vivent aujourd'hui avec un sentiment d'incompréhension face aux déclarations de NLMK qui déclare être le leader de la sidérurgie en Europe. 

Sur le même sujet

Les agriculteurs de l'Aisne font les comptes après les intempéries du 5 juin

Les + Lus