Mise en examen dans l'affaire de la fusillade au Volcano de Laon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jennifer Alberts
© Page Facebook Le Volcano 02

L'homme déféré lundi soir pour la fusillade devant le Volcano le week-end dernier à Laon a été mis en examen pour violences en réunion avec arme en récidive. 2 jeunes avaient été blessés. Le plus gravement atteint est encore dans un coma artificiel.

L'homme mis en examen avait été appréhendé par le GIPN au domicile de sa compagne à Festieux dans l'Aisne au lendemain des faits vers 14h30.

Connu des services de police et de justice, il était sous le coup d'une condamnation à 6 mois de prison. Mais éligible au système d'aménagement de peine, il avait été laissé libre.

Il n'est pas le tireur. Celui-ci, un Saint-Quentinois également connu de la police et de la justice, court toujours.

Leurs compagnes respectives n'ont été inquiétées par les enquêteurs et ont été laissées libres.

Dans la nuit de vendredi à samedi, les 2 hommes ont provoqué une fusillade à la sortie d'une discothèque de Laon, le Volcano. Une fusillade impliquant des jeunes de la communauté turque apparemment inconnus des policiers.

2 d'entre eux ont été touchés. Une balle a traversé l'avant-bras de l'un d'eux, ne le blessant que légèrement.

La seconde victime est dans un état beaucoup plus grave: atteint de 3 balles dans le dos, Adem, un ouvrier du bâtiment de 21 ans, est toujours placé dans un coma artificiel. 2 projectiles ont pour le moment pu être enlevés par le médecin.




En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.