• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La RN2 à 2X2 voies sortira-t-elle de terre un jour?

© France 3 Picardie / Mickaël Guiho
© France 3 Picardie / Mickaël Guiho

La route nationale 2 est le principal axe qui relie l'Aisne à Paris. Le projet de la passer de deux à quatre voies dure depuis plus de vingt ans. Aujourd'hui les travaux ne sont pas encore finis. Les habitants s'impatientent.

Par Nathalie Tissot

Il y a plus de 20 ans, l'Etat décide d'agrandir la RN2 en créant quatre voies au lieu de deux. Mais sur certains tronçons, les travaux ne débutent qu'en 2012, et sont brutalement arrêtés l'an dernier. Les finances manquent, au grand dame des habitants.

La communauté d'agglomération du Soissonnais a mis en ligne une pétition "Tous ensemble pour la RN2". Les élus réclament depuis des années la fin des travaux pour désenclaver le département de l'Aine vers la région parisienne. En décembre dernier ils écrivaient encore sur leur blog:

Nous sommes, plus que jamais déterminés, à obtenir la mise à 2×2 de voies de tous les tronçons de la RN2 de Soissons à Paris.



Même si le projet était relancé, il ferait des déçus. Car dans sa dernière mouture, il laissait encore un morceau de deux voies, à Vauciennes.
Les travaux de la RN2
Avec : Bernard Carrier, habitant de Gondreville (60); Maryline Reinbolt, habitante de Gondreville (60); Maria Cristina Rebelo Pereira, habitante de Vauciennes (60); Céline Zakrewski, habitante de Vaumoise (60); un reportage de Mickaël Guiho, Emilie Gouveia Vermelho, Franck Blancquart et Cédric Delangle.

Les élus et particuliers dénoncent aussi le manque d'intérêt de l'Etat pour agrandir le nombre de voies de la RN2 entre Laon et La Capelle en Thiérache.

Les négociations du plan état-region 2015-2020 sont en cours depuis hier entre l'Etat et les collectivités territoriales. Et la région et les départements sont réticents à réinvestir aux côtés de l'Etat. 

Chronologie

1989-1993 Le contrat de plan signé par l'Etat prévoit deux opérations : les déviations de Lévignen et du Plessis Belleville.
1994-1999 Financements complémentaires pour terminer les premiers travaux.
2000 L'Etat annonce 63,2 millions d'euros pour :

  • la déviation de Villers-Cotterêts
  • le tronçon Vaumoise/Vauciennes
  • la déviation de Gondreville
  • la déviation de Nanteuil le Haudouin
  • le tronçon Plessis/Nanteuil le Haudouin

2003 L'Etat réduit de 40% les crédits pour les travaux.
2006 Les opérations de Villers-Cotterêts, Vaumoise/Vauciennes, Gondreville, Le Plessis Belleville/Nanteuil le Haudoin sont abandonnées
2008 Seule la déviation Nanteuil Le Haudouin est finalement engagée
2009 Le Préfet de l'Aisne souhaite relancer les travaux restants pour une enveloppe de 105 millions d'euros.

  •  2×2 voies Le plessis Belleville/Nanteuil : en cours
  • la déviation de Gondreville : travaux fin 2010 à 2014
  • la déviation Vaumoise : travaux de 2012 à 2015
  • la déviation de Villers Cotterets : travaux de 2012 à 2015

2014 Les chantiers sont à l'arrêt, faute de financements suffisants, les élus manifestent.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus