Alcoolisé, l'adjoint au maire de Saint-Quentin Thomas Dudebout (UMP) provoque un accident

Photo d'illustration / Thomas Dudebout en campagne pour les départementales (archive). / © CHARLY TRIBALLEAU (AFP) / France 3
Photo d'illustration / Thomas Dudebout en campagne pour les départementales (archive). / © CHARLY TRIBALLEAU (AFP) / France 3

Thomas Dudebout, adjoint de Xavier Bertrand à la mairie de Saint-Quentin et récemment élu conseiller départemental de l'Aisne (UMP), a été contrôlé positif à l'alcool après un accident sur l'autoroute, samedi 25 avril. Le jeune élu l'a annoncé sur sa page Facebook.

Par Mickael Guiho

Après Bertrand Moulinet, marcheur contrôlé positif au dopage, un autre picard a décidé d'annoncer "une faute très grave" sur sa page Facebook. On parle cette fois d'alcool et de politique, avec Thomas Dudebout, élu UMP saint-quentinois, impliqué dans un accident de la route où son ivresse a été constatée.

"Vendredi soir (24 avril, ndlr) vers 22h00, j'ai eu un accident dont je suis entièrement responsable sur l'autoroute entre Laon et Saint Quentin, annonce l'adjoint au maire de Saint-Quentin, Xavier Bertrand. Je suis entré en collision avec un autre véhicule il n'y a eu heureusement aucun blessé. Vous devez savoir que j'ai été contrôlé positif à l'alcool."

Dans ce long message, publié environ 24 heures après les faits, Thomas Dudebout présente ses "excuses" au public et notamment à ceux qui ont voté pour lui - candidat aux élections départementales, il a été élu le 29 mars : "Vendredi soir, je n'ai pas été à la hauteur de cette confiance et il me faudra travailler encore plus qu'aujourd'hui pour dire à chacune et chacun d'entre vous qu'ils ont eu raison de me porter à des responsabilités."

L'intégralité du message posté par Thomas Dudebout sur sa page Facebook / © France 3
L'intégralité du message posté par Thomas Dudebout sur sa page Facebook / © France 3

Pas de démission


Le jeune élu n'envisage donc pas de démissionner de ses mandats, même s'il souligne son sens des responsabilités. "Je sais ô combien que mon rôle d'élu impose plus de devoirs que de droits, écrit-il. J'avoue ne pas avoir été exemplaire et l'assume pleinement car il s'agit également d'affirmer que je crois que chacun doit être responsable de ses actes, moi le premier. J'aurai d'ailleurs à en répondre devant la justice. J'ai pris une terrible leçon de vie et aujourd'hui je souhaite que ceci puisse me servir d'exemple et puisse éviter à d'autres de connaître ce que je vis à l'instant."

Communiquer de cette manière, cela correspond à mon optique de renouvellement de la classe politique.


Joint par téléphone, il confirme : "Je vais devoir bosser encore plus dur pour prouver à mes électeurs qu'ils n'ont pas une erreur." Il assure également avoir décidé "tout seul" de s'exprimer ainsi sur sa page Facebook. "Je n'ai pas prévenu les responsables politiques car, communiquer de cette manière, cela correspond dans mon optique de renouvellement de la classe politique, explique Thomas Dudebout. La transparence, c’est toujours mieux."

En 2013, un autre membre de l'UMP avait démissionné de ses fonctions après avoir provoqué un accident de la route où il avait été contrôlé à 1,24 gramme d'alcool par litre de sang. Julien Dive avait quitté la présidence des "Jeunes Pop" de l'Aisne et mis fin à son mandat de conseiller municipal d'Itancourt. Dès 2014 cependant, il avait été élu maire de la commune.

Sur le même sujet

Les + Lus