Un concours cuisine pour la fête du haricot de Soissons

La fête du haricot de Soissons se déroule cette année le week end du 24 septembre. A cette occasion, la ville avec la participation de chefs locaux organise un concours de cuisine autour du haricot de Soissons. La clôture des inscriptions aura lieu le 5 septembre. 

La ville de Soissons est connue pour son vase mais aussi pour son haricot. Chaque dernier week-end de septembre, près de 60 000 visiteurs sont attendus pour la fête du haricot. Un évènement incontournable pour tous les Soissonnais. Cette année la ville avec la participation des chefs Florian Boire Château de Courcelles (ancien chef d’un établissement 3 étoiles Michelin), Willy Marc Zorin La Petite Auberge (Laon – 2 étoiles Michelin – BIB Gourmand Michelin) et Franck Dumoulin Les Epicuriens – Domaine de Barive ( 2 toques au Gault et Millau – 3 fourchettes au Guide Michelin), organise un concours gastronomique professionnel et amateur,  le samedi 24 septembre 2016, sur le thème du « haricot de Soissons ».

Deux catégories : professionnels et amateurs 

Le concours est ouvert aux élèves et professionnels (de 16 à 25 ans) ainsi qu’aux amateurs (sans limite d’âge), ce concours gratuit, sur le thème du « haricot de Soissons »  se déroulera samedi 24 septembre 2016, dans l’après-midi. La Clôture des inscriptions aura lieu le 5 septembre 2016. 

Le haricot de Soissons un pur produit du terroir

Le haricot de Soissons a failli disparaître. Aujourd'hui une vingtaine de producteurs cultivent le plus gros haricot français. 2 cm de long à sec. Et selon ces derniers, il serait aussi le meilleur.    

Les producteurs du Soissonnais relancent la culture du haricot depuis 2002. Cultivé depuis le 18ème siècle, il disparaît après la première mondiale car les terres ont été ravagées les combats du Chemin des Dames. Le haricot de Soissons se cultive de façon très artisanale. Un légume rustique qui ne demande pas de traitement. Du semis à la récolte tout se fait à la main. La récolte a lieu en octobre. Ensuite viennent le battage et le séchage, le haricot doit avoir un taux d'humidité inférieur à 17% et supérieur à 12%, de façon à lui garantir une parfaite conservation.

Une marque "Saveur de Picardie" 

Actuellement la production du haricot de Soissons se situe entre 13 tonnes et 15 tonnes contre 800 en 1900. Il bénéficie de la marque "Saveur de Picardie". Mais il a de la concurrence. La Pologne et la Chine proposent des "haricots de Soissons". Moins bons assurent les producteurs Axonais. Qui visent le Label Rouge et l'IGP, Indication Géographique Protégée.

La légende du haricot de Soissons 

Pendant la guerre de 100 ans, une terrible épidémie de peste ravage le Soissonnais. Ceux qui survivent, quittent la région emportant avec eux leurs récoltes. Mais pendant la fuite, beaucoup ont perdu des graines. A leur retour, ils trouvèrent un champ couvert de fèves. Grâce à l’humidité des berges du canal, la récolte fut exceptionnelle.