A Beauvais comme ailleurs en province, les soldes d'été démarrent timidement

Une boutique à Beauvais / © France 3
Une boutique à Beauvais / © France 3

Les soldes d'été ont démaré ce 22 juin et dureront jusqu'au 2 août. La première journée n'a pas été très positive pour les commerçants en province, comme nous l'avons constaté à Beauvais dans l'Oise.

Par MG avec AFP

Dans plusieurs grandes villes de province, les soldes d'été ont démarré timidement ce mercredi 22 juin, certains commerçants mettant en avant les trop fortes chaleurs du jour, qui n'encouragent pas les gens à sortir de chez eux. A Beauvais dans l'Oise, le thermomètre ne grimpait pas aussi haut que dans le sud du pays ce matin, mais ce n'était pas du tout la ruée dans les magasins.

Lendemain de Fête de la musique, météo défavorable, budgets serrés... Les commercants font des hypothèses pour comprendre pourquoi la saison est morose. Car ce premier jour de soldes est dans la continuité des dernières semaines.

A Beauvais, même les promotions massives des grandes enseignes n'ont pas porté leurs fruits au printemps, si bien que les réductions appliquées dès ce début des soldes y sont importantes. Peut-être une concurrence forte à venir pour les petits commerçants.

Début des soldes à Beauvais
Reportage de Camille di Crescenzo et Aurélien Barège. Intervenants : Annabelle Talleux, Responsable de magasin ; Virginie Diot, Responsable de magasin ; Alexandre Rosetto, Président association "Beauvais Boutiques Plaisirs".


Mieux à Paris et sur Internet, mais pas folichon


Pour le ministre de l'Economie, "les soldes restent (...) un moment important". Cette année, "les attentes des commerçants sont fortes" après une saison difficile, marquée par une météo capricieuse et des mouvements sociaux qui ont pesé sur la fréquentation des magasins, a-t-il expliqué. Certains détaillants ont affiché des baisses de chiffre d'affaires de -20 à -30%, selon l'Union du commerce de centre-ville.

A Paris, le cabinet d'analyse Kurt Salmon notait un bon démarrage des soldes et anticipe que l'activité de ces soldes d'été devrait montrer une hausse de 3 à 4% par rapport à l'année dernière. La directrice générale d'Etam, Marie Schott, se déclare, elle, "plus partagée quant à l'éventuel succès des soldes. Il y a du monde, c'est vrai, mais il y a eu aussi beaucoup de ventes privées ces dernières semaines", qui captent une partie des achats autrefois réservés aux soldes.

Sur internet, Emmanuel Brunet directeur général d'Eulerian, qui mesure le trafic sur 40% des sites internet français, note "un petit ralentissement" par rapport à d'habitude, avec une fréquentation en hausse de seulement 2% à 16h00, contre +6% en janvier. "Traditionnellement quand il fait beau, les gens préfèrent faire leur shopping en boutiques, plutôt que devant leur ordinateur", remarque-t-il. Sarenza affichait tout de même une activité en hausse 30% à 17h00.

Sur le même sujet

Les + Lus