Chantilly (60): un chef d'oeuvre du musée de Condé en restauration au Louvre

La Simonetta Vespucci de Piero di Cosimo est actuellement en cours de restauration au Louvre.
La Simonetta Vespucci de Piero di Cosimo est actuellement en cours de restauration au Louvre.

Depuis le début de l'année, une oeuvre majeure de la collection du musée de Condé du château de Chantilly est en restauration au Louvre. La Simonetta Vespucci de Piero di Cosimo date de la Renaissance italienne. Entretien avec Nicole Garnier, Conservateur en chef en charge du musée Condé.

Par Vanessa Hirson

France 3 Picardie: Quand a débuté la restauration de l'œuvre?
Nicole Garnier: en janvier 2014 lorsque nous avons transféré le panneau dans les ateliers du C2RMF, le Centre de Recherches et de Restauration des Musées de France, au palais du Louvre. L’œuvre sera terminée début juillet après restauration de la couche picturale et du panneau de bois. Un aménagement du cadre est également prévu.

France 3 Picardie: est-il courant que vous restauriez les œuvres du Musée de Chantilly?
Nicole Garnier: bien sûr, mais il est encore mieux de ne pas avoir à faire de restaurations fondamentales, notamment grâce à un suivi régulier des œuvres par de très petites interventions locales, et surtout grâce à une bonne conservation préventive (contrôle du climat : chaleur (entre 18° et 20°) et hygrométrie relative (entre 50% et 60% H.R.), contrôle de la lumière, de la poussière, etc. Actuellement nous avons une grande campagne de restauration sur les tableaux de la Galerie de Peinture.

France 3 Picardie: quelles restaurations doivent être faites sur ce portrait de Simonetta Vespucci?
Nicole Garnier: elle devait subir un allégement des vernis: le vernis est une résine naturelle transparente qui protège la couche picturale, mais qui vieillit avec le temps et jaunit, dénaturant ainsi les couleurs de l’œuvre. un retrait des repeints des anciennes restaurations (qui avaient viré avec le temps), et un déblocage du parquetage au revers du panneau (qui risquait d’entraîner des soulèvements de la couche picturale par les tensions qu’il entraîne).

France 3 Picardie: ces restaurations sont-elles complexes? 
Nicole Garnier: oui, très complexes sur une œuvre du XVe siècle qui a déjà connu de nombreuses restaurations et qui est peinte sur bois, surtout s’agissant d’une œuvre qui est une véritable icône: Simonetta Vespucci est un peu la Joconde de Chantilly!! C’est pourquoi l’œuvre a été  traitée, non pas à Chantilly, mais à Paris dans les ateliers du C2RMF au Louvre après avoir subi des analyses scientifiques de laboratoire (un peu comme un malade avant une intervention chirurgicale.

France 3 Picardie: combien de personnes oeuvrent à cette restauration? 
Nicole Garnier:
2 restaurateurs interviennent : pour la couche picturale, Cinzia Pasquali, une restauratrice italienne  qui a déjà restauré au même endroit la fameuse "Vierge à l’Enfant et Sainte Anne" de Léonard de Vinci, mais aussi la Galerie des Glaces de Le Brun à Versailles, la Galerie d’Apollon au Louvre, et la Grande Singerie de Chantilly en 2007. Pour le support bois, Jonathan Graindorge, diplômé de l'Institut National du Patrimoine s’est formé un peu partout dans le monde notamment aux USA et en Italie.

France 3 Picardie: quelle est cette œuvre? A-t-elle marqué la carrière artistique de Pierre di Cosimo? 
Nicole Garnier:
 ce tableau est peut-être l’œuvre la plus connue de la collection de tableaux de la Renaissance italienne de Chantilly, qui pourtant comprend 3 panneaux de Raphaël et 3 de Fra Angelico. C’est un panneau de bois peint entre 1480 et 1500 qui figure le portrait de Simonetta Vespucci, une jeune aristocrate de Gênes, comme l’indique l’inscription latine en bas du panneau. Elle était mariée à Marco Vespucci, le descendant d’une célèbre famille gênoise: l’explorateur Amerigo Vespucci, qui participa à la découverte de l'Amérique et lui donna son nom est un de ses proches parents. Le jeune femme était la maîtresse du grand-duc de Toscane Giuliano de Médicis et mourut le 26 avril 1476 à 23 ans. Elle est représentée de profil selon la mode du Quattrocentio, la peinture du XVe siècle italien, mais de façon très inhabituelle avec le buste nu et un serpent autour du cou, évoquant le cycle de la vie brutalement interrompu pour Simonetta, mais aussi l’espoir d’un éternel recommencement de ce cycle de la vie, selon les philosophes néoplatoniciens de l’époque.Derrière elle, un ciel bleu, une campagne verdoyante et des arbres feuillus évoquent la vie. Devant elle, des nuages noirs, des arbres dépouillés évoquent son destin tragique. Elle était connue pour sa beauté et inspira aussi le grand Botticelli. Piero di Cosimo n’avait que 15 ans quand elle mourut et le tableau fut commandé en souvenir d’elle après sa mort.


 

Portrait de Simonetta Vespucci, Piero di Cosimo, huile sur bois, vers 1480 / ©
Portrait de Simonetta Vespucci, Piero di Cosimo, huile sur bois, vers 1480 / ©

 

Qui était Simonetta Vespucci ?

Simonetta Vespucci est née à Fezzano en Italie en 1453. Noble célèbre par sa beauté et son charme, elle épouse vers 15 ou 16 ans Marco Vespucci de Florence. Cette union fait d'elle la cousine par alliance du navigateur Amerigo Vespucci.
Réputée pour être la plus belle femme de son époque, celle que les Florentins surnomment "la bella Simonetta" ou "la Sans Pareille" sert de modèle à de nombreux peintres de la Renaissance, et notamment à Botticelli. C'est elle qui prête ses traits, entre autres, à Vénus pour La Naissance de Vénus et à l'une des 3 Grâces pour le Printemps, 2 pièces majeures de l'oeuvre de Botticelli. 
Elle meurt à l'âge de 23 ans de la tuberculose en 1476.
Botticelli achève de peindre La Naissance de Vénus 9 ans plus tard, en 1485. Lorsqu'il meurt à l'âge de 64 ans en 1510, il est enterré, à sa demande, aux pieds de Simonetta Vespucci, en l'église Ognissanti à Florence.

Le portrait de Simonetta Vespucci par Piero di Cosimo pourrait être une commande de la famille Médicis, en l'honneur de la jeune femme: elle avait en effet été la maîtresse de Julien de Médicis, frère cadet de Laurent le Magnifique qui régna sur la République de Florence de 1449 à 1492.
Cette huile sur bois datée de 1480, mesurant 57 sur 42 cm, est probablement un portrait posthume de Simonetta Vespucci.

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus