La grève de seize mairies dans l'Oise

Dans le département de l'Oise, seize mairies ont décidé de se mettre en grève. Les maires de la communauté de communes des Deux Vallées protestent contre la baisse des dotations de l'Etat qui les empêcherait de fonctionner normalement.

Elles ont fermé leurs portes au public, ne répondent plus au téléphone... Seize mairies de la communauté de communes des Deux Vallées, entre Compiègne et Noyon dans l'Oise, ont décidé de se mobiliser ce mercredi 18 février contre les baisses des dotations de l'Etat jusqu'en 2017.

Selon les maires, elles provoqueraient une perte sèche de 1 860 000 euros, répartie entre la communauté de communes et ses seize municipalités. Pour eux, les dépenses de fonctionnement et l'offre de services publics vont forcément en pâtir. Ils expliquent dans un communiqué :

Les élus ne veulent pas augmenter la fiscalité locale. Ils ne souhaitent pas non plus supprimer les investissements nécessaires au territoire."


Selon Stéphane Lefevre, directeur de la communauté de communes des Deux Vallées, en 2014 la baisse s'élevait déjà à 90 000 euros. L'établissement public de coopération intercommunal a dû fermer une halte garderie itinérante en juin.

Les seize mairies et la communauté de communes poursuivront la grève ce jeudi 19 février.
Liste des communes en grève
Bailly, Cambronne-lès-Ribécourt, Chevincourt, Chiry-Ourscamp, Le Plessis-Brion, Longueil-Annel, Machemont, Marest-sur-Matz, Melicocq, Montmacq, Pimprez, Ribécourt-Dreslincourt, Saint-Lége-aux-Bois, Thourotte, Tracy-le-Val, Vandélicourt.