Cet article date de plus de 4 ans

Train contre voiture à Méru : les barrières se sont-elles abaissées à temps ?

Lundi dernier, le conducteur d'une voiture est décédé après avoir percuté un train à Méru, à un passage à niveau. Selon un témoin, les barrières ne se seraient pas abaissées à temps. 
© France 3 Picardie

La marge d'erreur


L'an dernier, on a compté 111 collisions trains contre véhicule pour 31 morts. La plupart du temps, c'est le conducteur du véhicule, imprudent ou en panne qui est en cause. Mais parfois, aussi, l'erreur provient du train lui-même. Le chiffre n'a rien d'officiel, mais à la SNCF, on appelle ça "le 1%". 

Mais comment cela est-il possible ? En cause, entre autres, il y a ce qu'on appelle le "déshuntage". Sans prévenir, votre train, normalement suivi à la trace par des opérateurs, cesse d'émettre sur les écrans : c'est un train fantôme. Conséquence, ni les feux ni les passages à niveau ne se déclenchent...

La bête noire de la SNCF


Et ce problème, bien connu dans l'entreprise, on le doit plus fréquemment à une machine, devenue la bête noire de la SNCF : la X 73500. Si la machine devrait bientôt quitter les voies définitivement, elle continue à rouler sur les petites lignes, notamment picardes. Amiens, Abbeville, Laon, Hirson… Mais aucun trajet pour Paris… Le TER meurtrier de Méru n'est donc pas concerné.

Sauf que ce type de problème peut survenir avec d'autres matériels. Toutes ces questions, les enquêteurs vont bien évidemment se les poser... alors que les investigations de la justice et en interne ne font que débuter. 

durée de la vidéo: 01 min 51
Train contre voiture à Méru : les barrières se sont-elles abaissées ?


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers