• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Amiens : 3.500 exposants pour la grande réderie de Printemps !

© Jean-Louis Croci
© Jean-Louis Croci

Près de 80.000 personnes sont attendues dans les rues d'Amiens jusqu'à 18 heures ce dimanche 26 avril pour la grande réderie de Printemps. L'occasion pour les amateurs de brocantes et vide-greniers de dégotter peut-être la perle rare. 

Par Nathalie Tissot

Dès les premières heures du jour, les chineurs les plus passionnés sillonnaient déjà les rues d'Amiens à recherche de la bonne affaire. Comme tous les ans, la grande réderie de Printemps attire des milliers de visiteurs de la région mais aussi des Belges, des Polonais, des Danois et cette année des Australiens, venus pour les commémorations de l'ANZAC Day.

La plus grande réderie après Lille


Au total, les organisateurs attendent près de 80.000 personnes sur la journée. L'année dernière, ils avaient atteint les 100.000 visiteurs mais le temps couvert de cet après-midi risque d'en refroidir certains. Après Lille, Amiens accueille la plus grande réderie du Nord de la France.

"Par rapport à Lille, on a que de l'ancien, on ne trouve que de l'occasion", explique le président de l'association des commerçants du quartier des Halles, Daniel Héripré, qui organise l'événement. 

La manifestation existe depuis 1980. Cette année le nombre d'exposants a encore augmenté. Ils sont 3.500 installés dans les rue d'Amiens jusqu'à 18 heures ce dimanche 26 avril. Parmi eux : 60% de particuliers.


Prochaines dates en dehors de commémorations ?


Cette année, la grande réderie de Printemps tombe le même week-end que les commémorations de l'ANZAC Day à Villers-Bretonneux (80). Mais les organisateurs ont décidé de modifier la date des prochaines pour 2016, 2017 et 2018 "en raison des événements et commémorations programmés lors du centenaire de la grande guerre". Les rendez-vous sont déjà donnés : le 17 avril 2016, le 23 avril 2017 et le 22 avril 2018. 

Sur le même sujet

Les agriculteurs de l'Aisne font les comptes après les intempéries du 5 juin

Les + Lus