• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Fin de la grève à Whirlpool après un accord trouvé avec la direction

Les salariés Whirlpool étaient en grève depuis 12 jours / © DENIS CHARLET / AFP
Les salariés Whirlpool étaient en grève depuis 12 jours / © DENIS CHARLET / AFP

Les salariés de Whirlpool à Amiens, en grève depuis le 24 avril, ont voté vendredi la reprise de l'activité après un accord avec la direction sur le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

Par Célia Mascre

"C'est un accord équilibré avec des mesures importantes en ce qui concerne le congé de reclassement, qui est long, et la prime supra-légale est satisfaisante au regard des organisations syndicales", a affirmé Cécile Delpirou élue CFE-CGC. Les salariés exigeaient notamment de cette multinationale bénéficiaire un geste notable sur ce dernier point.

Fin de grève à l'usine Whirlpool, un accord social trouvé
Un reportage de John Reichenbach et Stanislas Madej, avec Fabien Desgardins ; intervenants : François Gorlia, délégué CGT Whirlpool-Amiens ; Frédéric Chantrelle, délégué CFDT Whirlpool-Amiens ; Catherine Letrun, salariée Whirlpool-Amiens


On négocie "depuis plus d'une semaine sous l'égide de la Direccte (administrations régionales du travail) parce que les discussions étaient impossibles sans un médiateur. La médiation a été efficace, l'accord a été signé par les trois organisations représentatives de l'entreprise (CFDT, CFTC, CFE-CGC), quand tout le monde signe, c'est que c'est un bon accord", a-t-elle ajouté.

De fait, les négociations ont été "parfois tendues", a rappelé la préfecture de la Somme dans un communiqué, rappelant qu'elles ont nécessité "la médiation des services de l'Etat". 

La direction de Whirlpool "heureuse"


De son côté Whirlpool s'est dit "heureux d'annoncer la signature d'un accord avec les représentants du personnel concernant les mesures sociales du projet". "La priorité absolue de Whirlpool dans les prochains jours et les prochaines semaines restera de permettre l'émergence d'une solution viable et de long terme pour l'usine et ses employés", a ajouté l'entreprise, dans un communiqué, sans détailler le contenu de l'accord.

"Une quinzaine de marques d'intérêt" ont été recueillies pour la reprise du site, avait déclaré le secrétaire d'État début avril. La remise des manifestations d'intérêt court jusqu'au 26 mai et la date limite de dépôt des offres fermes a été fixée au 2 juin. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus