La future grande région : quel impact sur l'emploi à Amiens ?

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Lille pourrait être la capitale de la future grande région Nord-Pas-de-Calais - Picardie. Pour élus picards, qui ont rencontré le ministre de l'Intérieur mardi 14 avril, cela signifierait des milliers d'emplois en moins à Amiens. 

Par Nathalie Tissot

De 5000 à 7000 emplois pour la maire d'Amiens, Brigitte Fouré (UDI). 4000 emplois directs pour Thomas Hutin, conseiller municipal (EELV). Une chose est sûre : la désignation de Lille comme capitale de la future grande région Nord-Pas-de-Calais - Picardie, ne présagerait rien de bon pour la fonction publique de haut niveau à Amiens. 

La fusion des régions, quel impact pour l'emploi à Amiens ?
Un reportage de Pierre-Guillaume Creignou, Emilie Gouveia Vermelho et Cédric Delangle. Avec Brigitte Fouré, maire (UDI) d’Amiens; Thomas Hutin, conseiller municipal (EELV) à Amiens.

Plus d'un actif sur 10 prendrait la direction de Lille. Mais comment vérifier ces chiffres ? Aucune donnée fiable n'existe, juste quelques chiffres sur les effectifs globaux :

  • 1100 salariés au Conseil régional
  • 883 personnes à la préfecture de région dont 353 fonctionnaires de catégorie A, 282 de catégore B et 248 de catégorie C.
Mais il existe d'autres secteurs comme l'agence régionale de la santé (ARS) qui compterait environ 240 salariés, la direction régionale des finances publiques (DRFIP), le rectorat... Au total près de 2 500 emplois publics seraient concernés.

Et pour Thomas Hutin, conseiller municipal (EELV) à Amiens "il y a aussi toute l'économie liée à ces personnes", c'est-à-dire "2000 emplois indirects".

Dans tous les cas, impossible de vérifier vraiment. Tout n'est pas délocalisable. C'est pourquoi la maire d'Amiens demande un recensement à la préfecture.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus