• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les offres de reprise pour Whirlpool Amiens officiellement présentées en CE

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Etape importante ce mardi 13 juin pour les 286 salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens : les offres de reprise vont être présentées en Comité d'Entreprise. Les représentants du personnel donneront leur avis sur les dossiers.

Par Jennifer Alberts


Fin mai, une quinzaine d'offres de reprise avaient été déposées. Mais l'espoir des 286 salariés repose sur le dossier présenté par le groupe abbevillois Decayeux SA : l'entreprise aimerait installer sur le site amiénois une unité de fabrication de boîtes aux lettres connectées.

Un groupe familial régional


Decayeux SAS est un groupe familial installé à Feuquières-en-Vimeu, dans l'ouest de la Somme, depuis 1872. Il est co-géré par Nicolas Decayeux, par ailleurs président du Medef de la Somme, et ses deux frères. Il emploie 650 salariés.
L'entreprise est n°1 européen de la boîte aux lettres et fabrique aussi des portes blindées, des coffres forts, de la serrurerie. Elle possède déjà deux sites de production dans le département : Feuquières et Abbeville, mais aussi deux sites en Allemagne, un en Pologne. Il y a cinq ans, elle avait relocalisé dans la Somme sa production marocaine de coffres forts.

4 projets "cumulables"


Autour de cette colonne vertébrale, viendraient se greffer trois autres projets : celui d'une blanchisserie industrielle, d'un plateau tertiaire pour un énergéticien et d'une unité de fabrication de méthaniseurs pour les exploitations agricoles. Au total, ces quatre projets pourraient employer quelques 300 personnes, soit plus que ce la délocalisation de Whirpool va détruire.

Whirlpool avait annoncé il y a déjà plusieurs mois la délocalisation de l'usine d'Amiens en Pologne et sa fermeture définitive en juin 2018.

10 jours de grève


Après dix jours de grève en mai dernier, les salariés ont obtenu du groupe l'obtention de primes qui pourront atteindre jusqu'à 80 000 euros pour ceux ayant 25 ans d'ancienneté. Ils ont également obtenu l'ouverture, d'ici la mi-juin, d'un Point information conseil (PIC) destiné à les accompagner dans l'après-Whirlpool.

 

Sur le même sujet

Refus de prélèvement ADN : Xavier Mathieu condamné en appel

Les + Lus