• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un prix pour amener les adolescents à découvrir et aimer le théâtre

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Le Prix ado a pour objectif de promouvoir l’écriture théâtrale et la pratique du théâtre auprès des jeunes collégiens et lycéens. Cette année, 350 élèves de 16 classes différentes y participent en collaboration avec quatre équipements culturels répartis dans la Somme, l'Aisne et l'Oise.

Par Nathalie Tissot

Le pari du Prix ado est audacieux : amener les adolescents à découvrir et aimer le théâtre contemporain. Lancé il y a 7 ans dans l'académie d'Amiens par l'Education Nationale et la Maison du Théâtre, il permet aux jeunes collégiens et lycéens de jouer par eux-mêmes les textes d'un auteur qu'ils ont choisi. 

La Prix ado : comment amener les adolescents à aimer le théâtre
Un reportage de Thierry Bonté, Stanislas Madej et Fabienne Labigne. Avec Thomas Carette, élève en classe de 3ème au collège Louis Jouvet de Gamaches; Hélène Busnel, comédienne de la compagnie "Petit casino d'ailleurs"; Charlotte Martin, enseignante de français au collège Louis Jouvet de Gamaches et Ahmed Madani, auteur de "Je marche dans la nuit par un chemin mauvais".

Cette année près 350 élèves issus de 16 classes différentes participent au projet en collaboration avec quatre équipements culturels répartis dans la Somme, l'Aisne et l'Oise. Ce lundi 13 avril, c'était l'heure de vérité. Les élèves du collège Louis Jouvet de Gamaches présentaient leur travail sur la scène du Safran à Amiens devant un public composé des autres classes et de l'auteur lui-même.

"On s'identifie au personnage puis c'est une pièce qui montre bien les jeunes, la différence entre les jeunes et les vieux (...) j'ai bien aimé, c'était une super expérience à vivre", témoigne cet élève de 3ème.

Avec ses camarades, ils ont joué une pièce d'Ahmed Madani, Je marche dans la nuit par un chemin mauvais. "Ils sont allés jusqu'au bout", se réjouit leur enseignante de français, "c'est très difficile parce que quand on n'est jamais monté sur scène, on ne sait pas comment on va réagir et là ils étaient à fond dedans"

Prochaines représentations : ce mardi 14 avril à Noyon, au théâtre du Chevalet et le 16 avril à la Maison des arts et loisirs à Laon.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus