Quatre mois de prison avec sursis pour les tags dans le centre-ville d'Amiens

Convoqués par le parquet d'Amiens, Charles, 18 ans et Alexis, 20 ans, ont accepté une procédure de plaider coupable. Ils ont été condamnés à quatre mois de prison avec sursis et 140 heures de travail d'intérêt général pour avoir dégradé lundi soir des vitrines à Amiens.

Alexis, actuellement en formation de réinsertion professionnelle auprès de la mission locale, a en outre été condamné à verser 1000 euros de dommages et intérêts aux Galleries Lafayette.

Les plaintes pour dégradations déposées par la Banque postale, le Medef et la Société générale seront jugées au civil le 23 juin.

Des dizaines de commerces tagués

Une soixantaine de personnes, « la plupart étudiantes à la faculté des Arts », selon la police, ont défilé lundi dans le centre-ville d'Amiens entre 22 heures et 23 heures contre la loi Travail et plus largement au nom de la lutte anticapitaliste.

Des panneaux publicitaires, des distributeurs automatiques de billets, la permanence du parti Les Républicains, le siège du Medef, les façades de deux fast-food et une dizaine de commerces en ont fait les frais. L'enquête pour trouver les auteurs des dégradations est toujours en cours.

Avec : Carole Hosteing Comité de mobilisation interlutte d'Amiens; Me Dominique-Anne André Avocate de l'un des deux étudiants; un reportage de Minteh N'Fanteh, Gérard Payen et Mathieu Krim

 

La comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité dite « plaider coupable »
La comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), appelée aussi « plaider-coupable », permet d'éviter un procès à une personne qui reconnaît les faits qui lui sont reprochés. Cette procédure est proposée par le procureur de la République.

Elle est applicable uniquement à une personne qui reconnaît avoir commis un délit. La personne doit admettre avoir commis l'infraction. Si la personne ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés, la procédure classique doit s'appliquer.

Le plaider coupable s'applique uniquement aux délits. Les crimes et les contraventions sont donc exclus.

De plus, certains délits spécifiques ne peuvent pas faire l'objet d'un plaider coupable :
  • les violences, les menaces, les aggressions sexuelles et les blessures involontaires punies par une peine de prison de 5 ans et plus
  • les homicides involontaires,
  • les délits de presse (injure, diffamation...),
  • et les délits politiques (terrorisme...).
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité