Candidat FN aux législatives dans la Somme : nouveau rôle de Franck de Lapersonne

Vous connaissez sans doute son visage. C'est le nouveau du Front National entre Abbeville et Amiens Nord.
Vous connaissez sans doute son visage. C'est le nouveau du Front National entre Abbeville et Amiens Nord.

Après avoir révélé son soutien surprise à Marine Le Pen le 4 février dernier, le comédien Franck de Lapersonne a annoncé à Oresmaux (80) son investiture pour le mandat de député de la première circonscription de la Somme.

Par Mickael Guiho

"Apéritif patriote", "volaille sauce provençale" et "tarte aux pommes et sa boule de vanille" étaient au menu du déjeuner du Front National organisé samedi 18 février à Oresmaux, dans la Somme, et Franck de Lapersonne en a bien profité. Le comédien de 53 ans, qui a récemment annoncé, dans un discours à la gloire des frontières et de la "civilisation française", son ralliement à Marine Le Pen, est propulsé candidat aux prochaines élections législatives, dans la première circonscription de la Somme (Abbeville-Amiens Nord).

L'annonce a été faite en présence de Florian Philippot, vice-président du Front National, devant "250 personnes", selon Eric Richermoz, secrétaire départemental du FN, et sous une banderole de "soutien aux Whirlpool" d'Amiens.

Si Franck de Lapersonne s'est fait de nouveaux "amis", il en a aussi perdu et en est conscient. Stéphane Guillon, qui l'avait déjà un peu "perdu de vue", a publiquement regretté le basculement à l'extrême-droite de ce comédien talentueux.


Raciste ? C'est du cinéma


Franck de Lapersonne - ou Franck de la personne, ou Franck Lapersonne, selon l'époque et le contexte - est issu du conservatoire national d'art dramatique. Il est connu du public depuis les années 1980. Il a été animateur de télévision dans un programme pour enfants, puis un divertissement érotico-comique, avant de poursuivre sa carrière de comédien à la télévision, au théâtre et au cinéma (Le Derrière, Palace). Dôté d'un instinct comique reconnu et capable d'incarner des personnages sombres, il a récemment participé à la série Engrenages, à la comédie Le crocodile du Botswanga et, juste avant, Case départ, film dans lequel il interprétait, avec son physique rond, blanc et roux, un curé raciste.

En 2000, il était fait chevalier des Arts et des Lettres, pour son action au service de la francophonie. Dans son discours aux Assises présidentielles de Marine Le Pen, le 4 février dernier, moment de son ralliement public au mouvement Bleu Marine, Franck de Lapersonne avait obtenu une ovation au son de "On est chez nous", grâce - entre autres - à cette phrase : "Molière ne parlait pas l’anglais et Victor Hugo n’a pas appris l’arabe à l’école et je suis fier de le savoir". Il a depuis expliqué qu'il n'était "pas raciste du tout" et qu'il était "pour que l'on s'aime tous."

Celui qui affirme avoir successivement soutenu François Mitterrand, Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy, François Hollande et Jean-Luc Mélenchon, ne semble pas en être à une contradiction près. Le Front National estime néanmoins avoir réussi une très belle prise en ralliant ce "people", qui fait suite à Brigitte Bardot et Jean Roucas, et pour lequel les citoyens pourront donc voter. 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Visite de chantier au musée de Picardie

Près de chez vous

Les + Lus