• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Disparues de la gare de Perpignan (66): le suspect est originaire de Hailles dans la Somme

Les 3 jeunes filles ont disparues entre 1995 et 1998 dans les environs de la gare de Perpignan. / © AFP
Les 3 jeunes filles ont disparues entre 1995 et 1998 dans les environs de la gare de Perpignan. / © AFP

Par Jennifer Alberts

L'homme, âgé de 54 ans, est originaire de Hailles, un petit village de 429 habitants situé dans la Somme:

 / ©
/ ©


Il vivrait dans la capitale des Pyrénées-Orientales depuis plusieurs années. Magasinier au chômage, il a été interpellé mardi à son domicile et aussitôt placé en garde à vue.

Il est suspecté du meurtre de l'une des 3 jeunes femmes disparues entre 1995 et 1998 aux alentours de la gare de Perpignan (66).

Des traces de son ADN auraient été retrouvées sur la scène du crime de Mokhtaria Chaïb, 19 ans retrouvée morte le corps atrocement mutilé en décembre 1997.

Son ADN avait été enregistré dans le fichier national des empreintes génétiques lors d'un séjour de 9 mois en prison pour "menaces de mort réitérées" envers sa concubine. Il a été relâché en juillet dernier. L'homme était par ailleurs déjà figé pour agressions sexuelles.

La comparaison a pu avoir lieu après une énième analyse ordonnée par un juge en janvier 2013 des prélèvements effectués sur les corps mutilés de Mokhtaria Chaïb et de Marie-Hélène Gonzalès, assassinées en décembre 1997 et juin 1998. Un ADN masculin partiel a été isolé dans l'affaire de Mokhtaria Chaïb, un autre dans celle de Marie-Hélène Gonzalès.

##fr3r_https_disabled##
Disparues de la gare de Perpignan (66): appel des faits





A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus