• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Histoires 14-18 : Pozières et les australiens

Le mémorial australien de Pozières / © France 3
Le mémorial australien de Pozières / © France 3

Dans le cimetière des Colonnes, à Pozières,  sont enterrés des soldats australiens tombés pour la capture de ce village, en juillet 1916. Les Australiens étaient appelés diggers (ceux qui creusent). Les diggers n’ont cessé de creuser, pour sauver leur vie.

Par Juliette Maître

Après trois semaines d’offensive, le terrain gagné est maigre.


Les Australiens sont chargés de prendre Pozières. La mission est simple, assure le général en chef Douglas Haig.
Ces arpents de terre vont devenir l’enjeu d’un terrible duel d’artillerie. Dans la cour du "Tommy", un restaurant-musée, sont exposées les 18 000 douilles des obus tirés en une seule journée par les canons australiens.  Les Allemands ne sont pas en reste : Ils concentrent leurs armes sur les fantassins qui ont pris pied dans le village

Les soldats aguerris reconnaissent les obus qui tombent à leur bruit

Celui-ci gémit, celui-là miaule. Le projectile de 150 millimètres est surnommé Jack Johnson, comme le champion de boxe, terreur des poids lourds de l’époque. Au plus fort de la bataille, des diggers comptent 140 impacts à la minute.  Ils creusent pour sauver leurs camarades ensevelis vivants.

Un correspondant écrit « la colline tant convoitée de Pozières est l’endroit le plus dangereux de la terre»


Il décrit ces milliers d’hommes enterrées, déterrés, réenterrés et redéterrés jusque ne plus exister……


Aujourd'hui, les seuls murs encore debouts, sont ceux d'un fortin surnommé Gibraltar. Les Australiens ont mené 19 attaques de nuit  et conquis un village qui n’existait plus. Victoire mal récompensée.  Le général Haig n’a cessé de critiquer l’ignorance de leurs chefs et réclamé plus d’allant.

A Pozières, 23 000 diggers ont été tués et blessés.

Histoires 14-18 : Pozières et les australiens
Source archives : - Australian War Memorial - Pathé Gaumont - BNF Gallica  - france 3 - D. Patinec

Sur le même sujet

Les clefs de Mat Bastard

Les + Lus