• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Résultats du sondage sur les municipales à Amiens: gauche et droite au coude à coude et percée du FN

Dirigée par le centre-droit de 1989 à 2008, Amiens bascule à gauche en 2008. Gilles Demailly, PS, crée la surprise en l'emportant assez largement au 2nd tour (56,2%). Selon l'enquête Ipsos/Steria réalisée pour France 3 Picardie et le Courrier Picard, le scrutin 2014 sera beaucoup plus équilibré.

Par Jennifer Alberts

Gauche et droite au coude à coude

Avec 42% des intentions de vote au 1er tour, la liste d’union de la droite (UDI-UMP-Modem) menée par Brigitte Fouré arrive nettement en tête, devant la liste de gauche (32%) conduite par Thierry Bonté, le maire sortant ne se représentant pas. La liste de gauche accuse un retard de presque 10 points par rapport à son score du 1er tour en 2008.

2 listes divers-gauche, créditées au total de 7% d'intentions de vote, et une liste Lutte Ouvrière à 3% viennent toutefois équilibrer le rapport de force gauche-droite (42% contre 42%).


Percée de l'extrême-droite
Absente en 2008, à 8% en 2001, l'extrême droite réaliserait cette année une vraie percée, si le niveau d'intentions de vote pour la liste du Front National, 14%, se confirmait le 23 mars. Cela viendrait confirmer les bons scores obtenus par le FN à la présidentielle et aux législatives. 

Dans une configuration assez probable de triangulaire au 2nd tour, l'enquête ne permet en revanche pas de dégager de favori. Les listes d'union de la gauche et d'union de la droite sont à égalité parfaite dans les intentions de vote, à 43% chacune, la liste du Front National maintenant son score de 1er tour (14%).


L'adhésion ou le rejet du tram devrait faire la différence

La victoire devrait donc se jouer sur le fil, et le projet de tramway, porté par la communauté d'Agglomération Amiens Métropole dont Thierry Bonté est le vice-président aux transports, aura peut-être une influence dans la décision des électeurs : la majorité des habitants (54%) se déclarent en effet opposés au projet, le rejet étant particulièrement important chez les électeurs du premier tour de droite (70%) et du FN (80%). A l’inverse, 39% y sont favorables, notamment chez les électeurs de Thierry Bonté (68%).





 


 



 

La méthode

Pour réaliser ce sondage, l'Institut IPSOS  a interrogé les 14 et 15 mars un échantillon représentatif de 603 personnes âgées de 18 ans et plus et inscrites sur les listes électorales à Amiens. Les intentions de vote ont été calculées sur la base des personnes certaines d’aller voter. 

Car parmi les personnes interrogées, seules 61% sont certaines d'aller voter lors des 2 tours. Un chiffre à interpréter cependant avec prudence, es électeurs surestimant systématiquement leur participation à un scrutin.

L'estimation de la participation est donc comprise entre 48 et 52%.

Les résultats des intentions de vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral mais donnent une indication significative de l’état du rapport de forces actuel entre les listes en présence. Ils GGoivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : plus ou moins 3 et 4 points pour les principales listes, plus ou moins 1 à 2 points pour les autres.

Sur le même sujet

Le filmeur à la chasse

Les + Lus