Cet article date de plus de 5 ans

Rien ne va plus à Saint-Christ-Briost !

Après la mise en examen du maire pour faux, usage de faux, abus de confiance et favoritisme et son placement en détention provisoire, c'est maintenant aux habitants de payer la facture. Pour rembourser les dettes, le conseil municipal a décidé d'augmenter les impôts locaux.
© France 3 Picardie
Le couperet est tombé ce mardi 7 avril : les impôts locaux vont augmenter de 20%. Dans les rues de Saint-Christ-Briost, un village de 460 habitants dans la Somme, on ne s'en réjouit pas. 

La commune est sous tension depuis l'arrestation du maire Francis Archintini, le 20 mars dernier. Une enquête est en cours pour faux, usage de faux, abus de confiance et favoritisme. L'élu a été placé en détention provisoire fin mars. Sa gestion de la commune aurait entraîné une dette de 740 000 euros, soit plus de deux fois le budget annuel de la mairie.

durée de la vidéo: 01 min 29
Le ras-le-bol à Saint-Christ-Briost

"Il a bien manoeuvré pour qu'on ne s'en aperçoive pas", témoigne Pierre Hondermarck, premier adjoint à la mairie. Mais Pierre Lepoix, conseiller municipal, se veut rassurant : "la tâche est difficile, on la prendra avec l'engagement qu'on a eu dès le début, on arrivera à clore cette dette, en espérant avoir un village agréable et paisible dans 6 ans à la fin du mandat".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers