Les salariés de Pentair à Ham (80) rencontrent leur repreneur

Le 10 août dernier, le groupe Altifort était choisi par les dirigeants de Pentair pour reprendre l'usine de Ham dans la Somme. Ce lundi, les 132 salariés du site samarien rencontrent pour la 1ère fois leur repreneur avec des inquiétudes sur la pérennité des emplois.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Des représentants d'Altifort viennent ce lundi matin à la rencontre des 132 salariés de Pentair à Ham (80) pour leur présenter son plan de reprise: en août, la direction d'Altifort s'était engagée à reprendre 100 des 132 postes que compte actuellement l'usine de Ham et à mettre en place en lien avec Pentair un plan d’investissements.

Une réunion se tient ce lundi avec les représentants du personnel de l’usine de Ham, suivie d’une séance plénière avec l’ensemble des salariés du site à 13h30.

La société dédiée à la robinetterie industrielle et située à Ham était menacée de fermeture depuis décembre dernier. Après la présentation de 3 offres de reprise du site, c'était finalement celle de la société industrielle Altifort qui avait été retenue. 

Un dossier particulièrement suivi par Xavier Bertrand, alors fraîchement élu président de la nouvelle région des Hauts de France.

Altifort est une société industrielle française active dans 4 domaines d’activités : la construction et décoration, le traitement des sols et des eaux, les systèmes de sécurité et de sûreté et la robotique au service de la maintenance d’actifs industriels. La société est basée à Coupru dans l'Aisne, elle emploie 146 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros.