Selfisoloir, macarons offerts : des initiatives contre l'abstention aux départementales

Opération "selfisoloir" dans la rue, offre de macarons pour les votants : des exemples de lutte contre l'abstention. / © France 3
Opération "selfisoloir" dans la rue, offre de macarons pour les votants : des exemples de lutte contre l'abstention. / © France 3

Les initiatives citoyennes se multiplient pour mobiliser les électeurs aux départementales de dimanche 22 mars, même si elles sont moins nombreuses que pour les municipales de l'an dernier.

Par Mickael Guiho

"Vous faites quoi dimanche ?" La question est posée par un groupe de jeunes à Amiens, qui interpelle les passants avec une arrière pensée : ils veulent les inciter à aller aux urnes. Dimanche 22 mars se déroule le premier tour des élections départementales. La première crainte de tous les candidats, sauf du Front National (dont l'électorat est traditionnellement plus mobilisé que les autres), c'est que l'abstention soit très forte.

Comme avant chaque élection, des citoyens convaincus se retroussent les manches pour inciter les autres à voter. Qu'importe la solution, le vote blanc ou le candidat (binôme en l'occurrence) choisi : ces initiatives sont des appels à la participation. 

Exemples d'initiatives


Selfisoloir. Le "selfisoloir" est un selfie (autoportrait photographique) pris dans, ou devant, un isoloir lors d'un vote. La photographie est partagée sur les réseaux sociaux pour inciter ses amis Facebook, Twitter ou Instagram à se déplacer dans les bureaux de vote.


L'association amiénoise Jeun'exprime a décidé de reprendre ce concept en l'adaptant : les militants se déplacent dans la rue avec un rideau, interpellent les passants et les prennent en photo, une enveloppe à la main. L'occasion surtout d'informer les citoyens sur les élections et de les inviter à participer.

Gourmandise. Le chocolatier Jean-Alexandre Trogneux lance son opération "1 vote, 1 macaron". Le principe est simple : tout client qui présentera sa carte électorale tamponnée, attestant qu'il a bien voté dimanche, aura droit à un macaron maison, gratuitement.

Elections départementales : initiative lutte contre l'abstention
Avec : Rémi Cardon Président de Jeune'xprime; Jean-Alexandre Trogneux Chocolatier; un reportage de Cathy Colin, Aurélien Barège et Cédric Delangle

Théâtre et citoyenneté. Jeudi 19 mars à Vandelicourt (Oise), la Compagnie L'Emporte-Voix proposera une courte représentation de Matin Brun 2.0, d'après Matin brun de Franck Pavloff et Engagez-vous de Stéphane Hessel. Puis le comédien, Arnaud Beunaiche, animera un débat citoyen sur les élections. "Tout un programme afin de mobiliser les adolescents électeurs de demain et les électeurs d'aujourd'hui", commente la compagnie.

Extraits du spectacle

Pourquoi l'abstention ?


Aux dernières élections cantonales, en 2011, 55% des électeurs ne s'étaient pas déplacés (moyenne nationales). La même indifférence pourrait marquer le suffrage de dimanche. La faute revient entre autres à la défiance du peuple vis-à-vis du politique et au sentiment que le pouvoir ne se joue pas au département - sentiment renforcé par le fait que le Parlement discute en ce moment d'une réforme des compétences des conseils départementaux, et que le premier Ministre manuel Valls s'est exprimé en faveur d'une suppression de cette circonscription à l'horizon 2020.

Reste que les élus des 22 et 29 mars prochains auront bien des pouvoirs entre leurs mains, qui influenceront le quotidien des Français pendant plusieurs années. De plus, le résultat de ces élections sera analysé au niveau national. Il pèsera dans le débat politique de ces prochains mois et, par voie de conséquence, sur les prochaines échéances électorales. Deux raisons, parmi tant d'autres, d'exercer son pouvoir de vote dimanche.

Sur le même sujet

Les + Lus