Somme: la tradition de Sainte Catherine encore vivace

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

25 novembre, on fête la Saint-Catherine aux petites filles et on souhaite les Catherinettes aux jeunes femmes qui ont moins de 25 ans et qui ne sont pas mariées. La tradition des cartes de Sainte-Catherine est encore très vivace dans le Nord de la Somme. 

Par Jennifer Alberts

DMCloud:130429
La tradition de la Ste Catherine
Avec Florian et Carla Debure; Marylène Denis et Jacques Dulphy/Reportage de Sabine Godard et Bernard Godard

 

Qui était Sainte Catherine ?

Catherine d'Alexandrie, fêtée le 25 novembre est la sainte patronne des barbiers, des charrons, des cordiers, des drapiers, des écoliers et étudiants mais aussi des filles à marier.

Biographie
Elle serait née vers 290 dans une famille noble d'Alexandrie, en Égypte. Dotée d'une grande intelligence, elle acquiert rapidement des connaissances qui la placent au niveau des plus grands poètes et philosophes du moment. Une nuit, elle voit en songe le Christ et décide de lui consacrer sa vie, se considérant comme sa fiancée. L'empereur de Rome, Maxence estun jour venu à Alexandrie pour une grande fête païenne. La jeune fille saisit cette occasion pour tenter de l'amener à se convertir au christianisme, mais cela ne fait que soulever sa colère. Pour la mettre à l'épreuve, il lui impose un débat philosophique avec 50 savants qu'elle réussit à les convertir. Maxence les fait exécuter et propose cependant le mariage à Catherine, laquelle refuse. L'empereur ordonne alors de la faire torturer puis qu'elle soit décapitée. La légende raconte que de son cou a jailli du lait.

La fête de Sainte Catherine
Autrefois, les statues de sainte Catherine placées dans les églises étaient ornées d'une coiffe qui était renouvelée chaque année. Cette opération était le privilège des jeunes femmes âgées de plus de 25 ans et encore célibataires. Ainsi l'expression « elle va coiffer sainte Catherine » signifiait que la jeune femme en question n'avait toujours pas trouvé de mari. Cette dernière pouvait alors implorer la sainte avec la prière suivante : « Sainte Catherine, aide-moi. Ne me laisse pas mourir célibataire. Un mari, sainte Catherine, un bon, sainte Catherine ; mais plutôt un que pas du tout ».

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus