• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Plus de 500 migrants ont tenté de traverser la Manche en 2018, dont 276 ont réussi, selon le ministre de l'Intérieur

© Préfécture maritime Manche et Mer du Nord
© Préfécture maritime Manche et Mer du Nord

Près de 70 tentatives se sont faites cette année, concentrées surtout au cours de ces deux derniers mois.

Par Quentin Vasseur

La fin de l'année 2018 a été tendue, pour les équipes de sauvetage du Cross Gris-Nez, la préfecture maritime Manche - Mer du Nord et les services britanniques de la Border Force. Toutes les nuits ou presque, depuis le mois de novembre, des réfugiés – en grande majorité Iraniens – tentent la traversée de la Manche au péril de leur vie.
 


 

31 échecs sur 71 tentatives

Dans un communiqué publié ce vendredi 4 janvier, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a avancé le chiffre de 71 "tentatives de traversées irrégulières d'embarcations" recensées en 2018, contre seulement 12 en 2017. Parmi ces 71 tentatives, 57 ont eu lieu sur les seuls mois de novembre et de décembre !
 

"Sur ces 71 tentatives, 31 ont échoué, 40 ont réussi" souligne également le communiqué, où l'on peut également lire que cela concerne au total 504 migrants, dont 276 ont réussi et 228 ont échoué.

"L'augmentation de ces tentatives s’explique notamment par la sécurisation renforcée des ports de ferries et des installations Eurotunnel" est-il encore précisé.

Christophe Castaner loue dans ce communiqué le "plan d'action renforcé" mis en place le week-end dernier avec son homologue britaninque Sajid Javid, dont il expose les cinq axes :
  • le "renforcement de la coordination" entre les services engagés à terre et les moyens engagés en mer.
  • le "renforcement de la surveillance et de la sécurisation" dans les ports de Boulogne-sur-Mer et de Calais.
  • le "renforcement de la surveillance et de la sécurisation" sur les plages et les lieux de mise à l'eau hors des ports.
  • la "mise en place des mesures de sensibilisation" auprès des professionnels pour les rendre plus vigilants aux vols de bateau
  • le "renforcement de la lutte contre les filières de passeurs".
 

 

Traversées "illégales" et "dangereuses"

"Ce plan doit nous permettre de mettre fin à ces traversées de la Manche par des migrants qui sont non seulement illégales mais par ailleurs extrêmement dangereuses" a souligné Christophe Castaner.

Le Royaume-Uni a déjà pris les devants ces derniers jours en engageant d'importants moyens dans la Manche : deux des plus grands navires de la Border Force vont être déployés dans la Manche (ils sont actuellement dans la Méditerranée) et le HMS Mersey de la Royal Navy a quitté jeudi 3 janvier le port de Portsmouth, pour patrouiller au large du Pas-de-Calais.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La galette des rois revisitée

Les + Lus