Pour la 1ère fois, un migrant a rejoint l'Angleterre à pied par le tunnel sous la Manche

Un migrant sur les voies près d'Eurotunnel le 30 juillet dernier. (image d'illustration) / © MAXPPP
Un migrant sur les voies près d'Eurotunnel le 30 juillet dernier. (image d'illustration) / © MAXPPP

Un migrant a réussi mardi à échapper à tous les contrôles pendant presque une journée. Il marchait dans le tunnel sous la Manche pour rejoindre l'Angleterre. 

Par @F3nord

Ce mardi, un migrant a presque réussi à parcourir les 50 kilomètres du tunnel sous la Manche à pied. Eurotunnel confirme que c'est une première depuis la création du tunnel. L'homme a franchi quatre hautes clôtures, échappé à la vigilance des vigiles et des policiers et n'a pas été vu immédiatement par les 400 caméras présentes sur le site. Pour des raisons inexpliquées pour l'instant. Une enquête policière est en cours.

Selon Nord Littoral qui a révélé l'histoire, le migrant a été arrêté par les forces de l’ordre anglaises près de Folkestone, dans le tunnel. L'homme avait marché pendant plusieurs heures. 

Mardi, Eurotunnel n'avait pas communiqué sur cette intrusion et simplement indiqué qu'une inspection au sein du couloir sud du tunnel
sous la Manche avait eu lieu après la détection d'une "anomalie", provoquant des retards dans le trafic mardi matin. Aucun détail n'avait été établi sur la nature de l'anomalie. On savait uniquement que l'inspection se faisait au niveau de l'intervalle 5 du tunnel sud, le trafic devant donc être détourné sur cette intervalle vers le seul tunnel nord.

"Illégal et dangereux"

L'intervalle 5 du tunnel sud, c'est là qu'une alarme s'est déclenchée vers 7h30. Quelque 600 tentatives d'intrusion de migrants avaient été déjouées dans la nuit de lundi à mardi. Ce qui a pu créer des phénomènes de diversion et expliqué que le migrant ait pu commencer à marcher. Mais rapidement, tout a été mis en ouvre pour l'arrêter. La circulation a été interrompue dans une partie du tunnel et les forces de sécurité ont été appelées pour fouiller le tunnel. Mais le marcheur est rapide et dans le noir, il va réussir à échapper à tout le monde jusqu'en fin de journée.

Arrêté vers 17h, le migrant a été placé en détention et devrait être bientôt jugé. Il risque la prison ferme. Une certitude : il ne pourra plus faire de demande d'asile en Angleterre. Eurotunnel qui a porté plainte et veut surtout éviter que ce migrant devienne un exemple à suivre a déclaré, via son porte-parole dans Nord-Littoral : "Ce type d’intrusion criminelle dans le tunnel sous la Manche est un événement extrêmement rare, à la fois illégal et très dangereux ».

Une première ?

Cette traversée à pied d'un migrant dans le tunnel est une première. Mais des tentatives ont déjà eu lieu. Notamment en 2008. Quatre migrants avaient alors circulé à pied pendant 4 kilomètres avant d'être interpellés. 
En 2005, un homme, un Sud-africain de 39 ans qui ne possédait pas toutes ses facultés mentales et qui n'était pas un migrant, avait réussi à faire toute la traversée dans le sens Angleterre-France. L'affaire avait du bruit à l'époque. On posait alors des questions sur la sécurité et sur l'eventualité d'un acte terroriste.

A lire aussi

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus