• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Quatre ans après la fusion, comment les habitants des Hauts-de-France voient-ils leur nouvelle région ?

Le siège de la région à Lille, en août 2018. / © @hautsdefrance
Le siège de la région à Lille, en août 2018. / © @hautsdefrance

La région a commandé un sondage auprès de l'IFOP.

Par @F3nord

Le 1er janvier 2015 naissait la région Hauts-de-France. Passés les débats sur son nom (on a notamment échappé à la Ch'ticardie), les habitants de l'ex-Nord-Pas-de-Calais et l'ex-Picardie désormais réunis se sont peu à peu habitués à la nouvelle entité. Mais à quel point ?

La région Hauts-de-France a commandé auprès de l'IFOP un sondage, réalisé auprès de 1500 personnes représentatives, par questionnaire en ligne et par téléphone, entre le 1er et le 18 mars derniers.

 

Ce qu'il en ressort

  • 5% des sondés se définissent comme des habitants des Hauts-de-France (69% se définissent comme Français et 16% comme européens).
  • 81% se disent "attachés" à la région, plus que la moyenne nationale (69%).
  • 60% estiment que la région est une "région d'avenir".
  • Plus de la moitié (55%) des sondés pense que le Conseil régional n'est pas proche de leurs préoccupations
  • 72% des sondés connaissent, au moins de nom, le président de la région Xavier Bertrand (dont 43% sont capables spontanément de citer son nom). C'est plus que la moyenne nationale (63%).
  • Les habitants interrogés sont généralement satisfaits des équipements et du soutien aux activités sportives (72%), de l'aide aux festivals et événement culturels (71%) et de la promotion du tourisme (67%).
  • 63% des sondés estiment ne pas être suffisamment informés sur l'action du Conseil régional. Dans le même temps, 73% se disent satisfaits de son action.

France 3, premier média régional ?

L'enquête de l'IFOP consacre l'une de ses questions à la manière dont s'informent les habitants des Hauts-de-France.

Parmi les médias plébiscités, France 3 arrive en tête (73%), devant les autres radios et télévisions traitant de l'actualité locale (68%), le bouche-à-oreille (65%), la presse gratuite (48%), les blogs et réseaux sociaux (42%) et la presse régionale payante (40%).

Sur le même sujet

Réinstallation de l'Homme à la bouée à Saint-Leu

Les + Lus