RC Lens : en plus du pass sanitaire, le port du masque sera obligatoire toute la saison dans le stade Bollaert-Delelis

Le préfet du Pas-de-Calais a annoncé l'obligation du port du masque à l'intérieur du stade Bollaert-Delelis pour toute la saison 2021/2022. Une mesure qu'il juge "adaptée et proportionnée" alors que les contaminations repartent à la hausse. L'objectif : accueillir les supporters dans la durée.
Les supporters lensois devront être masqués dans l'enceinte du stade Bollaert-Delelis tout au long de la saison 2021/2022.
Les supporters lensois devront être masqués dans l'enceinte du stade Bollaert-Delelis tout au long de la saison 2021/2022. © RC Lens

Après une saison disputée à huit clos – crise sanitaire oblige – les supporters des Sang et Or s’apprêtent à retrouver le chemin des tribunes. Tandis que les joueurs du RC Lens affrontent l’équipe Italienne d’Udinese Calcio à domicile lors d’un match amical ouvert au public ce samedi 31 juillet, les règles à respecter se durcissent avant la reprise de la Ligue 1.

Le préfet du Pas-de-Calais Louis Le Franc vient d’annoncer l’obligation du port du masque dans l’enceinte du stade Bollart-Delelis pour l’ensemble des rencontres de football de la saison 2021-2022. Une mesure qui s’ajoute à la nécessité pour les supporters de présenter un pass sanitaire valide. On vous explique les changements.

Présentation d’un pass sanitaire valide

Privés de stade pendant de longs mois, les supporters sont de nouveaux autorisés à assister aux matches. Un accès cependant conditionné à la détention d’un pass sanitaire valide. Trois possibilités s’offrent actuellement à eux :

Ce pass sanitaire doit être présenté à l’entrée du stade avec une preuve de son identité pour justifier de la correspondance entre le document présenté et la personne contrôlée.

Port du masque obligatoire à l’intérieur et aux abords du stade

En complément de la présentation du pass sanitaire, le préfet du Pas-de-Calais a donc décidé d’y ajouter l’obligation du port du masque pour les personnes de plus de 11 ans dans l’enceinte du stade Bollaert-Delelis et dans certaines rues situées en périphéries de celui-ci.

Une mesure "adaptée et proportionnée" selon les mots du préfet, justifiée par "la très forte concentration de supporters dans et aux alentours du stade à l’occasion des rencontres de football" et par l’impératif de santé publique.

Louis Le Franc l’affirme : "cette mesure (…) s’insère dans une volonté de permettre au public de continuer à se déplacer au stade dans la durée et au fil des rencontres, en participant à la maîtrise de la circulation du virus".

L'objectif de cette mesure, assure le préfet du Pas-de-Calais, est de permettre d'accueillir des supporters sur la durée et éviter de retrouver le stade Bollaert-Delelis vide comme sur cette photo prise le 8 mai dernier.
L'objectif de cette mesure, assure le préfet du Pas-de-Calais, est de permettre d'accueillir des supporters sur la durée et éviter de retrouver le stade Bollaert-Delelis vide comme sur cette photo prise le 8 mai dernier. © Sebastien Muylaert/MAXPPP

Comprendre par cette formulation que c’est selon lui le prix à payer pour continuer à supporter physiquement les Sang et Or et ne pas devoir suivre les rencontres derrière sa télévision.

"Cela n’empêchera pas d’entendre le chant puissant des Lensois"

À la suite de cette décision, les réactions se sont multipliées sur les réseaux sociaux, entre incompréhension et joie de retrouver les tribunes de Bollaert. "Je ne comprends rien : un jour c’est blanc, un jour c’est noir", déplore Léo, faisant référence à l’annonce du ministre de la Santé de ne plus imposer le port du masque dans les lieux où le pass sanitaire est appliqué.

"La ferveur populaire qui entoure ce club va conduire, après une grande partie de la saison précédente disputée à huis clos, à voir les dizaines de milliers de fidèles supporters du RC Lens retrouver le chemin du stade, dans un contexte sanitaire de nouveau défavorable".

Extrait du communiqué de presse du préfet du Pas-de-Calais

Toutefois, le préfet mais aussi l’exploitant du lieu peuvent décider de réimposer le masque, ce qui a été le cas dans cet exemple précis. Louis Le Franc a justifié ce choix en rappelant le contexte : "la ferveur populaire qui entoure ce club va conduire, après une grande partie de la saison précédente disputée à huis clos, à voir les dizaines de milliers de fidèles supporters du RC Lens retrouver le chemin du stade, dans un contexte sanitaire de nouveau défavorable".

Pour d’autres supporters de Lens, la mesure est plutôt bien acceptée. "Si c’est la seule condition pour pouvoir aller à Bollaert toute la saison ça me va, écrit Arnaud. Hâte de retrouver mon RC Lens". Même constat pour Max, qui "préfère avoir un masque que de prendre le risque de voir Bollaert fermé encore une fois".

De son côté, Marty l’assure : "cela n’empêchera pas d’entendre le chant puissant des Lensois". Le rendez-vous est pris dimanche 15 août prochain au stade Bollaert-Delelis pour la deuxième journée de Ligue 1, puisque les Lensois reçoivent à domicile l’AS Saint-Etienne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport covid-19 santé société