RC Lens : Ignatius Ganago, attaquant venu de Nice, signe pour quatre ans

Publié le
Écrit par AFP
Ignatius Ganago, le 9 septembre 2017
Ignatius Ganago, le 9 septembre 2017 © YANN COATSALIOU / AFP

Le jeune attaquant camerounais Ignatius Ganago a signé pour 4 ans au RC Lens.

Ignatius Ganago, attaquant camerounais (21 ans) de l'OGC Nice (L1), a rejoint le RC Lens, promu en Ligue 1, dans le cadre d'un transfert conclu entre les trois parties, ont officialisé vendredi les directions des deux clubs.

 Ganago s'est engagé avec le RC Lens pour les quatre prochaines saisons, selon le club artésien. Le montant de l'indemnité de mutation s'élèverait
à la coquette somme de six millions d'euros, bonus compris, selon le quotidien Nice-Matin. L'attaquant camerounais avait quitté prématurément, mercredi dernier, ce qui constituait son troisième stage avec les pros azuréens à Divonne-Les-Bains (Ain) pour rallier la Gaillette, base d'entraînement des Lensois. Depuis 2017, Ganago a participé à 45 matches de L1 avec les Aiglons et inscrit 5 buts, et à 62 rencontres toutes compétitions confondues.

Après Kakuta

Le dossier de ce transfert ayant été bouclé quelques heures après la fermeture du marché franco-français (jeudi soir, minuit) pour un retard de transmission de pièces administratives par Nice selon le quodidien du nord, la licence de l'attaquant ne pourra pas être validée par le Fédération française de football (FFF) avant la réouverture de la fenêtre de la campagne de recrutement (le 15 août).

Mais Ignatius Ganago, d'ailleurs resté dans le Nord, peut commencer à travailler ses automatismes avec Gaël Kakuta, l'attaquant recruté jeudi par Lens,
pour former la future paire en pointe du promu. Il devrait participer aux matches amicaux des Lensois. Il retrouvera Nice le 24 août prochain pour le déplacement du RC Lens en ouverture du prochain championnat.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.