RC Lens : joueurs, entraîneur... quelles pistes pour la prochaine saison ?

Quelle équipe pour les Sang et Or la saison prochaine ? / © MaxPPP
Quelle équipe pour les Sang et Or la saison prochaine ? / © MaxPPP

Alors qu'ils présentaient ce mardi leur budget à la DNCG, Gervais Martel et Ignacio Aguillo (Solferino / Atlético de Madrid) ont esquissé lundi quelques pistes pour la prochaine saison en matière de recrutement. Le nom de l'entraîneur n'est pas confirmé.

Par YF

Quelles fins de contrat ?

Quatre joueurs de l'effectif lensois arrivent en fin de contrat le 30 juin prochain mais seul l'un d'entre eux a officialisé son départ : l'ailier malgache Lalaina Nomenjanahary. Pour les trois autres - Pierrick Valdivia, Pablo Chavaria et Deme N'Diaye - la tendance semble aussi vers la sortie. Absent des terrains depuis fin février pour cause de blessure, Valdivia était courtisé par le club turc de Bursaspor.  Deux autres joueurs, prêtés cette saison à Lens, doivent également rejoindre leur club d'origine : Jordan Ikoko (PSG) et Dusan Cvetinovic (Haugesund). Le gardien Jérémy Vachoux, qui n'avait signé initialement que pour une saison, a finalement prolongé son bail avec le club artésien. Révélation lensoise de la saison, l'ex-Stéphanois est désormais sous contrat jusqu'en 2019.

L'Argentin Pablo Chavarria fait partie des joueurs en fin de contrat. / © MaxPPP
L'Argentin Pablo Chavarria fait partie des joueurs en fin de contrat. / © MaxPPP

D'autres départs à prévoir ?

Lundi soir, en conférence de presse, Gervais Martel n'a pas exclu d'autres départs parmi les joueurs sous contrat. "Il y a des gens qui vont aujourd’hui être sollicités pour jouer en Ligue 1 parce qu’on est resté un club de Ligue 2", a expliqué le président lensois. Le défenseur Loïck Landre, qu'on donnait déjà partant la saison dernière et qui n'a plus qu'une année de contrat, pourrait être de ceux-là. Même si le club se dit rassuré sur son avenir, Lens ne devrait pas dire non si une belle proposition est formulée pour l'un de ses meilleurs jeunes, Jean-Philippe GbaminBenjamin Bourigeaud ou Wylan Cyprien. Ce dernier a accepté de prolonger son contrat d'un an début avril (ce qui augmente sa valeur marchande), mais il n'exclut pas de partir malgré tout. "J’étais déjà prêt l’année dernière, mais il n’y avait pas eu les offres que j’espérais", a-t-il récemment déclaré à La Voix des Sports. "Là, maintenant la saison est terminée, je vais faire un bilan avec mes agents, ma famille." Benjamin Bourigeaud serait également convoité par plusieurs clubs français et européens.

Wylan Cyprien a prolongé son contrat à Lens mais n'exclut pas pour autant de partir. / © MaxPPP
Wylan Cyprien a prolongé son contrat à Lens mais n'exclut pas pour autant de partir. / © MaxPPP

Le jeune Taylor Moore, peu utilisé chez les pros cette saison, pourrait lui aussi faire ses bagages. Capitaine de l'équipe d'Angleterre U19, il semble très courtisé outre-Manche et n'a plus qu'un an de contrat. Son choix dépendra sans doute du nom de l'entraîneur, ses relations avec Antoine Kombouaré n'étant pas les meilleures. Selon Gervais Martel, il y a peu de chances toutefois de voir filer l'un de ces jeunes à l'Atlético de Madrid la saison prochaine malgré les liens qui unissent désormais les deux clubs. "On est en train de parler d’un club qui va jouer la finale de la Champions League", a rappelé le président lensois lundi soir. "On a vraiment de très bons joueurs, des joueurs en devenir mais ils ne vont pas prendre demain le maillot de l’Atlético. Je ne pense pas, je leur souhaite, pourquoi pas… c’est plutôt dans l’autre sens qu’il y  a un intérêt pour le club".

Taylor Moore, capitaine des U19, lors de la finale de la Coupe Gambardella samedi dernier. / © MaxPPP
Taylor Moore, capitaine des U19, lors de la finale de la Coupe Gambardella samedi dernier. / © MaxPPP

Quels renforts ?

Depuis deux saisons, Lens, en délicatesse financière, avait peu de marges de recrutement. L'été dernier, la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG) l'a contraint à plafonner sa masse salariale joueurs à 5 millions d'euros et à ne prendre que des joueurs libres de tout contrat ou sous forme de prêt. Cette fois, l'étau va sans doute se désserrer. "On doit se donner les moyens pour recruter", a affirmé Ignacio Aguillo, représentant des nouveaux actionnaires. "La masse salariale, elle sera plus importante que celle qu’on a donnée cette année", a ajouté Gervais Martel mais "sans faire de folie". "Le budget tient compte de besoins dans un certain nombre de places sur le terrain, c’est-à-dire au niveau de l’attaque. Vous savez qu’on a des difficultés – c’est le moins qu’on puisse dire – dans ce domaine là. Notre meilleur buteur, c’est Cyprien avec 7 buts, on ne peut pas monter en L1 avec un milieu de terrain qui est le meilleur buteur".

Rafael Santos Borré (à gauche), jeune espoir de l'Atlético de Madrid, était prêté cette saison au Deportivo Cali. / © MaxPPP
Rafael Santos Borré (à gauche), jeune espoir de l'Atlético de Madrid, était prêté cette saison au Deportivo Cali. / © MaxPPP

L'Atlético de Madrid pourrait prêter main forte dans ce recrutement. Ignacio Aguillo a déclaré que "le RC Lens pourrait être la plateforme intermédiaire dans (le) développement" d'"un certain nombre de joueurs qui ne sont pas peut-être pas en mesure de jouer pour l’Atlético aujourd’hui mais qui sont à fort potentiel de croissance". En clair, les Colchoneros pourraient caser à Lens quelques uns de leurs jeunes espoirs ou des joueurs en manque de temps de jeu. "Un club ne peut accueillir qu’un maximum de cinq joueurs mutés à titre temporaire", rappelle toutefois l'article 266 de la Charte du football français. Le jeune attaquant colombien Rafaël Santos Borré, 20 ans, sous contrat avec l'Atlético jusqu'en 2021 mais prêté cette saison au Deportivo Cali (Colombie), aurait par exemple le profil parfait pour renforcer le RC Lens.

Kombouaré va-t-il prolonger ?

"Il y aura un entraîneur ne vous inquiétez pas", a déclaré lundi soir Gervais Martel. "Mais on ne peut pas répondre à cette question pour l'instant. C'était impossible de discuter avec X ou Y sans connaître la situation." Alors qu'il se murmurait ces derniers jours qu'Antoine Kombouaré, arrivé en fin de contrat, rempilerait pour deux saisons supplémentaires, la situation du Kanak semble toujours en suspens. L'actuel entraîneur lensois a de nombreux arguments pour lui : la stabilité après trois saisons déjà passées dans l'Artois, un talent prouvé de meneur d'hommes et une saison très honorable en Ligue 2 malgré la faiblesse de son effectif.
 
Antoine Kombouaré attend d'être fixé sur son sort. / © MaxPPP
Antoine Kombouaré attend d'être fixé sur son sort. / © MaxPPP

Mais son salaire - très élevé par rapport aux standards de la Ligue 2 - pourra difficilement être maintenu au même niveau par des nouveaux actionnaires soucieux de remettre de l'ordre dans les finances lensoises. Certains choix de recrutement (Guirane N'Daw notamment) et sa gestion du cas Taylor Moore, cantonné à la CFA (équipe réserve), ne plaident pas non plus en sa faveur.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus