• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Records historiques de température battus dans les Hauts-de-France : voici combien il a fait près de chez vous

Un thermomètre non-officiel à Lille ce jeudi midi / © Y.FOSSURIER
Un thermomètre non-officiel à Lille ce jeudi midi / © Y.FOSSURIER

Le record historique de température à la station de Lille-Lesquin a été battu ce jeudi : 41,2°C à 15h. Et ce n'est peut-être pas fini !

Par EM

Jamais un thermomètre n'avait atteint cette température officielle dans le Nord Pas-de-Calais ! 37,7°C à 13h, 39,6°C à 14h, 40,5°C à 15h, 41,2°C à 16h à la station de Lille-Lesquin, la plus vieille de la région. 

Les précédents records lillois dataient du 27 juillet 2018 : 37,6°C. Et avant cela, on avait enregistré 36,4°C le 6 août 2003, 36,1°C le 9 juillet 1959. 

En fait, dans la région, nous avons battu tous les records de temperatures maximales enregistrés depuis l'existence des stations Meteo France. La journée de jeudi sera probablement la plus chaude de l’année et de tous les temps avec un mercure qui a dépassé les 40 degrés à de nombreux endroits. A 14h, c'était déjà fait à Arras : 40,1°C. Le record absolu de température à Beauvais-Tillé (Oise) était de 39,0°C enregistré la journée du 6 août 2003. A cet endroit, il faisait déjà 41,1C° à 16h. 

Le record revient à Watten (Nord) : 42°C.
 

Les records battus dans les stations Météo France de la région

 

 Déjà la nuit dernière, des records absolus de températures minimales ont été battus dans la région.
 





 

40°C, un seuil de moins en moins symbolique en France

Il y a encore 50 ans, atteindre les 40°C en France était exceptionnel. Mais cette barre symbolique est dépassée de plus en plus souvent.

Selon Météo-France, ce seuil des 40°C n'a été dépassé qu'une fois dans les années 1960 (en 1968 en Aquitaine) et une fois dans les années 1970 (en 1975 en Corse). Dans les années 1980 et 1990, cette température encore rare est devenue plus fréquente. Et dans un monde qui subit les effets visibles du réchauffement climatique, le XXIe siècle a vu les choses s'accélérer et les années où cette barre est franchie se multiplient, avec des années particulièrement exceptionnelles comme 2003 et 2019.

Ainsi, depuis 2008, le seuil a été dépassé tous les ans dans au moins une station française, à l'exception de 2014, selon Météo-France. Cette année, lors de la canicule de juin, la France a explosé son record absolu de chaleur, avec 46°C mesurés le 28 juin à Vérargues, dans l'Hérault. Le précédent record datait de 2003, avec 44,1°C enregistrés dans le Gard. Mais ce deuxième épisode de canicule marque l'extension de la chaleur vers le nord du pays.

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus