• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Régionales : Pierre de Saintignon (PS) tacle Manuel Valls pour ses propos sur le FN

Pierre de Saintignon , tête de liste aux régionales, estime que les propos de Valls sur le FN pas "utiles" / © MaxPPP
Pierre de Saintignon , tête de liste aux régionales, estime que les propos de Valls sur le FN pas "utiles" / © MaxPPP

"Ce n'est pas utile de parler de cette manière-là", a estimé jeudi le chef de file des socialistes aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais/Picardie, Pierre de Saintignon, après que Manuel Valls a jugé "hors de question" de laisser le FN remporter une région.

Par avec AFP

"Je laisse à chacun la responsabilité de ses propos. Ce n'est pas utile de parler de cette manière-là, lorsque nous sommes engagés dans une campagne. Il s'agit de convaincre nos concitoyens de ce que nous leur proposons", a déclaré le candidat aubryste sur Public Sénat et Sud Radio. "Il est hors de question de laisser le Front national gagner une région. Donc tout devra être fait pour l'empêcher (...) Je vous donne rendez-vous le soir du premier tour", avait déclaré mardi le Premier ministre, alors que le FN espère l'emporter en Nord-Pas-de- alais/Picardie et en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Saintignon public senat 291015

"Je suis un élu local pour fonder un contrat avec les habitants et ils en ont besoin parce qu'ils sont inquiets. Moi je ne m'occupe pas de cela, j'avance", a affirmé Pierre de Saintignon. Il ne croit pas que le Premier ministre "ait de double discours". "Je l'ai souvent rencontré, il m'a toujours dit qu'il croyait en ma candidature", a-t-il dit. Plusieurs sondages donnent Marine Le Pen en tête des intentions de vote au premier tour en Nord-Pas-de-Calais/Picardie, devant Xavier Bertrand (Les Républicains), Pierre de Saintignon n'arrivant qu'en troisième place.

"Toute la gauche n'est pas rassemblée, mais vous verrez sur ma liste, la gauche est déjà très rassemblée", a fait valoir M. de Saintignon. "Je souhaite que le rassemblement se fasse bien au second tour et je n'ai pas de doute sur ce rassemblement. Je n'ai pas non plus de doute sur le fait qu'au soir du premier tour, les voix de gauche seront largement devant, et je n'ai pas de doute sur la manière dont nous saurons nous unir pour faire un second tour gagnant. Je n'ai pas de doute, je rejoins en cela la préoccupation de Manuel Valls, oui nous allons empêcher Marine Le Pen d'être présidente" de la région, a-t-il assuré.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus