Rentrée scolaire : selon le recteur de l'académie d'Amiens, "tout est prêt pour accueillir les élèves mardi"

Mardi 1er septembre, 360 000 élèves de l'académie d'Amiens reprendront le chemin de l'école dans un contexte encore marqué par la crise sanitaire. Vendredi 28 aôut, le recteur de l'académie d'Amiens, Raphaël Muller, s'est voulu rassurant et a détaillé le protocole sanitaire.
Le recteur de l'académie d'Amiens, Raphaël Muller, en conférence de presse pour évoquer la rentrée vendredi 28 août 2020
Le recteur de l'académie d'Amiens, Raphaël Muller, en conférence de presse pour évoquer la rentrée vendredi 28 août 2020 © Thomas Porlon / FTV
C'est bientôt l'heure de la rentrée, avec cette fois son lot d'incertitudes. Les élèves picards reprennent le chemin de l'école mardi après presque 6 mois d'interruption pour certains. 

Avec la crise sanitaire qui perdure et face à la nouvelle hausse des cas de Covid-19, certains parents s'inquiètent. Dans une conférence de presse, vendredi 28 août, le nouveau recteur de l'académie d'Amiens, Raphaël Muller, s'est voulu rassurant. "Tout est prêt pour accueillir les enfants mardi, assure-t-il. Il y a eu un gros travail qui a été fait au printemps dernier puis cet été pour créer toutes les conditions sanitaires qui vont permettre que cette rentrée se passe bien."

Trois points à respecter 

Le protocole sanitaire de la rentrée se veut moins drastique que celui imposé en mai dernier. Mais il faudra respecter un certain nombre de points, à commencer par la mise en place des gestes barrières, c'est-à-dire le lavage régulier des mains et l'aération et le nettoyage des locaux. 

Le port du masque sera obligatoire pour les adultes, toute la journée dans les établissements de la maternelle au lycée. Il sera aussi obligatoire pour les élèves à partir de 11 ans. "L'allocation de rentrée scolaire a été augmentée de 100 euros, il y a également des initiatives des collectivités, donc tous les élèves auront un masque, c'est l'une des choses les plus importantes", indique Raphaël Muller. 
 
Enfin, il faudra faire en sorte de limiter le brassage des élèves. Un sens de circulation sera donc étudié selon les établissements. "Les directeurs, les principaux et les proviseurs ont travaillé depuis le printemps dernier pour trouver les meilleures solutions adaptées à chaque situation", assure le recteur de l'académie. 

Le Rectorat en appelle également à la responsabilité des familles pour éviter que la circulation du virus ne s'accélère. À noter que le port du masque, dans l'Oise et la Somme est aussi obligatoire aux abords des établissements scolaires. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société covid-19 santé