Rio 2016 - Canoë-Kayak : l'Immercurien Thomas Simart en finale du C1 200m

Thomas Simart est en finale du canoë monoplace 200m. / © Damien MEYER / AFP
Thomas Simart est en finale du canoë monoplace 200m. / © Damien MEYER / AFP

Thomas Simart, qui s'entraîne à Saint-Laurent-Blangy, s'est qualifié pour la finale de l'épreuve de canoë monoplace sur 200 mètres ce mercredi aux Jeux olympiques de Rio. 

Par M. F.

Thomas Simart vient de se qualifier pour la finale de l'épreuve de canoë monoplace C1 200 mètres aux Jeux de Rio ce mercredi. La finale aura lieu jeudi à 14h20. Il est arrivé deuxième de sa demi-finale en 40.67 secondes derrière le Russe Andrey Kraitor.
La demi-finale en images

L'Immercurien avait fini premier de sa série en 40.41 secondes en début d'après-midi. Soit le troisième meilleur temps des séries derrière l'Azerbaïdjanais Valentin Demyanenko (39.74 s) et le Russe Andrey Kraitor (39.98 s).

Thomas Simart avait été repêché pour les Jeux mi-juillet par la fédération internationale après l'éviction de plusieurs pagayeurs impliqués dans des affaires de dopage. À 28 ans, après de nombreux déboires physiques, il vient d’arracher deux titres de champion de France de course en ligne de canoë. "Je me sens bien, j’ai fait le plein de confiance. J’ai rappelé à tous mes adversaires que je serai au rendez-vous à Rio", nous confiait-il avant son départ à Rio.

Sa réaction après la qualification

"Sur l’eau je deviens quelqu’un d’autre", affirme Thomas Simart, natif de Bois-Bernard. Au point qu’on le surnomme le "clébard" : "je ne lâche pas mon morceau de steak et je ne dessère pas les dents tant que je n’ai pas atteints mon objectif." La pression, il l’a jeté par-dessus bord : "Je n'en ai plus. J’ai surtout la chance d’avoir connu une bonne préparation sans blessure."

Sa qualification en finale est une belle revanche pour celui qui n'avait pas pu participer aux Jeux de Londres en raison d'une blessure tenace.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus