Ruffin, menacé de sanction après le port d'un maillot de foot, s'en prend à l'Assemblée

Le député Insoumis de la Somme François Ruffin estime que la sanction qu'il risque pour avoir porté dans l'hémicycle un maillot de foot cache la réalité d'une Assemblée qui "ne fait pas la loi" et cherche à "sauver les apparences".

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
"C'est une évidence: la séparation des pouvoirs n'est qu'une fiction", assure le député dans une tribune dans le Huffington Post publiée à la veille de l'examen par le bureau des présidents du recours de son groupe contre la sanction pécuniaire (un quart de son indemnité parlementaire) dont il a écopé.

Il appelle le président de l'Assemblée, François de Rugy (LREM) à "entamer un bras de fer avec un autre président, nettement plus puissant: de la République, lui. Pour que notre Assemblée soit habillée de réels pouvoirs".

Selon lui, "derrière les dorures, derrière les apparences", c'est "le vide". "D'où la panique, en fait, lorsqu'on touche à l'habit, qui fait le parlementaire".

François Ruffin a arboré le jeudi 7 décembre dans l'hémicycle le maillot vert de l'Olympique Eaucourt, club de la commune d'Eaucourt-sur-Somme, en soutien à un texte UDI-Agir-indépendants pour taxer les gros transferts. 

Une pétition réclamant le retrait de la sanction financière qui lui a été infligée a recueilli plus de 63 000 signatures. Le député a annoncé qu'il serait en direct sur sa page Facebook mercredi à 11 heures puis après son passage en conseil de discipline, plus tard dans la journée.