Maillot de foot : 50 000 pétitionnaires réclament la levée de la sanction contre François Ruffin

© Twitter
© Twitter

Le député (FI) de la Somme avait porté le maillot d'un club local de football lors d'un débat sur la taxation des transferts, le 7 décembre dernier. 

Par France 3 Picardie / ML

Il dénoncent une "sanction qui semble hors sol, hors valeurs républicaines, et hors toute équité". Une pétition lancée en soutien à François Ruffin a récolté 50 000 signatures en une semaine. Le 7 décembre, le député de la Somme a été sanctionné d'une retenue de 1378 euros sur son indemnité parlementaire pour avoir porté un maillot de football dans l'hémicycle.

"Devant une assemblée quasi vidée de députés absents, seul Monsieur F. Ruffin a essayé de défendre du mieux qu'il a pu la vie des petites mains des associations sans ressources", argumente le texte accompagnant les signatures, qui doit être remis au président de l'Assemblée Nationale, François de Rugy. 

"Parler humainement"


L'épisode avait eu lieu au cours de débats sur la proposition de loi UDI-Agir de taxer les gros transferts pour financer le sport amateur. François Ruffin avait alors enlevé son pull pour révéler un maillot de l'Olympique Eaucourtois. Le député accusait alors Laura Fessel, ministre des Sports, de n'avoir "parlé que de compétitivité, de parts de marchés, d'attractivité avec un raisonnement de trader", disant vouloir "en parler autrement, humainement". 


A la fin de son intervention, le président de séance, Hugues Renson (LREM), lui avait alors signifié que "le respect qui dû à [leurs] débats et à notre Assemblée implique une tenue correcte et respectueuse qui soit digne des lieux comme de la mission qui [leur] incombe". A la reprise de la séance, François Ruffin, toujours vêtu de son maillot, s'était vu infliger cette sanction, qui correspond à un quart de l'indemnité parlementaire sur un mois.

La France insoumise a notifié son intention de faire appel de cette décision

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Entretien avec Maëva Coucke, Miss France 2018, de retour dans sa région

Près de chez vous

Les + Lus