Cet article date de plus de 5 ans

Salah Abdeslam s'est arrêté sur l'aire de La Sentinelle, près de Valenciennes, le lendemain des attentats

Salah Abdeslam, l'un des terroristes présumés des attentats de Paris, a été identifié sur les bandes de vidéo-surveillance de la station Total située sur l'aire de repos de La Sentinelle-Est, le long de l'A2, près de Valenciennes. C'était le lendemain des attaques. 
Salah Abdeslam a été identifié sur cette aire de repos le lendemain des attentats.
Salah Abdeslam a été identifié sur cette aire de repos le lendemain des attentats. © DR / Google Street View
Selon nos informations, la police a demandé la semaine dernière à visionner les bandes de vidéo-surveillance de la station Total située sur l'aire de repos de La Sentinelle-Est, le long de l'A2, près de Valenciennes. Les enquêteurs tentaient alors de retracer avec précision le parcours de Salah Abdeslam que deux complices - Hamza Attou et Mohamed Amri - sont allés chercher à Paris le lendemain des attentats de Paris. 

Les trois hommes ont bien été identifiés sur ces images de vidéo-surveillance. Ils s'étaient arrêtés le samedi 14 novembre à La Sentinelle après avoir été contrôlés à Cambrai à bord d'une VW Golf alors qu'ils remontaient vers la Belgique. Mais les forces de l'ordre ne disposaient pas à ce moment là de son signalement. Si les deux complices ont été interpellés, Salah Abdeslam, lui, reste introuvable.

Fouille des poubelles

La police a procédé à la fouille des poubelles et des containers situés sur l'aire de repos, craignant que Salah Abdeslam y ait laissé des charges explosives ou des armes. Mais selon nos informations, rien n'a été trouvé.  

D'après France Info, une ceinture d'explosifs a été retrouvée ce lundi dans une poubelle à Montrouge, en banlieue parisienne.  Il pourrait s'agir de celle de Salah Abdeslam dont le portable avait été localisé dans ce secteur après les attentats, selon les infos de L'Obs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme