Salah Abdeslam ? "Un petit con de Molenbeek", selon son avocat

Sven Mary, l'avocat belge de Salah Abdeslam, a donné une longue interview au journal Libération. Il y parle de l'énorme difficulté de défendre un tel client. Qu'il considère par ailleurs comme étant un "petit con", "à l'intelligence d'un cendrier vide".

Un peu plus d'un mois après l'arrestation de Salah Abdeslam, son avocat belge Sven Mary se confie au quotidien Libération , alors que le terroriste impliqué dans les attentats du 13 novembre à Paris vient d'être transféré en France. Abdeslam vient d'y trouver un avocat, à Lille : Franck Berton , qui a notamment défendu Florence Cassez. 

L'occasion pour Me Mary de se débarrasser du dossier ? " En tous les cas, si j’avais été au courant des attentats de Bruxelles, je n’aurais peut-être jamais commencé à m’occuper de ce dossier. Quand Abdeslam sera remis à la France, je ne sais pas encore si je resterai dans le dossier", a-t-il déclaré à Libé. 


Le Coran sur Internet

L'avocat, qui a " parlé sept à huit fois, deux heures trente à chaque fois" à Salah Abdeslam, qualifie son client comme étant " un petit con de Molenbeek issu de la petite criminalité, plutôt un suiveur qu’un meneur. Il a l’intelligence d’un cendrier vide, il est d’une abyssale vacuité. Il est l’exemple parfait de la génération GTA [Grand Theft Auto] qui croit vivre dans un jeu vidéo. Lui et ses copains ont réussi à rendre antipathique toute une religion. Je lui ai demandé s’il avait lu le Coran, ce que j’ai fait, et il m’a répondu qu’il avait lu son interprétation sur Internet. Pour des esprits simples, c’est parfait, le Net, c’est le maximum qu’ils puissent comprendre."

Ce dossier ultra-médiatique est également un risque pris par Sven Mary, qui assure la défense du terroriste à la demande de son frère Mohamed : " Cette défense qui ne me rapporte rien, si ce n’est des emmerdes : j’ai été agressé à plusieurs reprises, soit verbalement, soit physiquement. Deux types m’ont même attendu devant mon cabinet et il y a eu un échange de coups, mais je sais me défendre. A plusieurs reprises, la police a dû escorter mes filles à l’école." " Les Arabes me félicitent, alors que les non-Arabes me jettent des regards haineux. C’est très malsain", ajoute-t-il.
L'avocat belge, qui a visiblement très peu d'estime pour Abdeslam, pense qu'il doit être jugé par " une cour pénale internationale", parce que " ces gens ont commis des actes de guerre".

Maintenant, Salah Abdeslam est en France, pays avec lequel il a dit vouloir "collaborer". " Il va avoir droit à quatre-vingt-seize heures de garde à vue, et ça, ça va être moins drôle", déclare encore Sven Mary dans Libération .

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité