Accouchement : les prépas à découvrir dès le quatrième mois de grossesse pour se connecter à son bébé le jour J

Différentes préparations existent pour se préparer au mieux au jour de l'accouchement. Haptonomie, hypnose et d'autres peuvent se combiner pour une meilleure connexion à ses sensations et à son bébé pendant "le travail". Les mamans qui ont testé les bienfaits de ces prépas lors de leur accouchement disent avoir réussi à positiver leurs contractions.

Au second trimestre de grossesse, notre ventre s'arrondit et notre bébé bouge. Pour se connecter avec lui, il existe plusieurs techniques.

Le toucher affectif

Des sages-femmes spécialisées pratiquent l'haptonomie. Elles vous apprennent alors à communiquer avec votre bébé in utero. Les parents, au cours des séances, apprennent à poser leurs mains sur le ventre de manière à communiquer avec bébé qui vient se lover dans le creux de la main ou se retourne et tape en réponse. 

Cela semble fou, mais les parents qui tentent l'expérience ont l'impression d'apprendre à connaître la personnalité de leur bébé avant même qu'il ne soit né. Une façon de prendre quelques longueurs d'avance avec l'espoir de gérer plus facilement les pleurs de son bébé les premiers mois.

Sylvaine Legris, sage-femme libérale amiénoise, est l'une des rares à pratiquer cet art de la communication en Picardie. Elle est capable de dire aux parents si leur bébé est plutôt du genre calme ou dynamique grâce à sa façon de se mouvoir in utero durant les différents rendez-vous. À la suite du suivi de leurs deux bébés avec Sylvaine Legris, un couple s'étonnait qu'elle puisse prédire que leur fille serait du genre à aller aux examens du bac sans aucun stress et que leur fils serait du genre à passer des heures à la bibliothèque. "De quoi se plonger dans le bain de la parentalité rapidement !"

La technique d'acupression

La méthode Bonapace pratiquée par quelques sages-femmes spécialisées, comme Hélène Leroy à Amiens, est en vogue aussi. Julie Bonapace et sa fille ont inventé cette technique d'acupression pour aider les femmes enceintes à mieux gérer la douleur des contractions le jour de l'accouchement.

>>> Écoutez le podcast "comment se préparer au deuxième trimestre de grossesse", ci-dessous.

Quand vous ressentez le pic de contraction qui dure environ vingt secondes, vous allez demander à votre partenaire d’appuyer très fort sur votre genou ou votre bras ou l’arrière de votre dos pour ne pas focaliser votre attention sur la douleur ressentie en bas de votre ventre à cause de la contraction. Pour vous donner une image, pensez à un couple de danseurs lors d'une compétition en salle. Les partenaires doivent synchroniser leurs mouvements et même leurs respirations. C'est tout un art !

Cela ne prend pas de place dans la valise alors autant essayer.

Laurine, future maman

Selon Julie Bonapace, "cette technique réduit de moitié l'intensité et l'aspect désagréable de la douleur durant tous les stades du travail." Il peut arriver que votre conjoint n'ait pas envie de s'investir dans cette danse ou que même vous, vous ne supportiez pas l'idée qu'il vous touche lors de la mise en route de votre travail. Il existe des alternatives comme l'utilisation d'un peigne.

Au moment où la vague de contraction passe, l'idée est de serrer très fort le peigne pour que votre cerveau se concentre sur cette douleur et non plus sur celle de la contraction. Laurine Ruet, enceinte de six mois a déjà prévu d'embarquer cet accessoire dans son sac de maternité. "Cela ne prend pas de place dans la valise alors autant essayer ! Si cela peut soulager mes contractions, je suis preneuse. Tout le monde en parle sur les réseaux sociaux en ce moment."

L'hypnose : imprimer une image positive

Une autre méthode est primordiale pour gérer les douleurs des contractions et optimiser le travail de l'accouchement.

L’hypnose avec une sage-femme spécialisée, comme Isabelle Laoût à Amiens, va vous aider à imprimer dans votre subconscient une image positive à laquelle vous allez penser automatiquement lorsque le pic de contraction va débarquer. Deux effets intéressants :

Premier atout :

  • En choisissant une image qui vous procure du bien, comme de penser que vous êtes en train de bronzer à Tahiti, ou que vous surfez une vague à Hawaï, vous allez vous éloigner de votre douleur physique liée au pic de contraction. Pour des résultats optimaux le jour J, il vaut mieux pratiquer l'hypnose plusieurs fois durant sa grossesse. Lors de l'accouchement, vous devrez vous autohypnotiser en reproduisant les exercices réalisés lors des séances de préparation.

Second atout :

  • Comme vous allez visualiser une image positive qui vous procure du plaisir, vous allez sécréter encore plus de quantité d'ocytocine, l'hormone du bien-être, du bonheur nécessaire pour que vos contractions soient efficaces sur l'ouverture de votre col.

Bref, tout est imaginable du moment que cela vous fait du bien et que vous vous sentez actrice de votre accouchement. La confiance en soi et en son corps est une des clés pour vivre un accouchement serein. Oublions l'idée effrayante que l'accouchement serait l'équivalent d'un arrachage de dent sans anesthésie. Pensons plutôt que c'est une épreuve sportive digne des Jeux olympiques Paris 2024 dans laquelle vous allez vous transcender en positivant vos contractions.

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Hauts Féminin sur les prépas à l'accouchement ©FTV

Pour en savoir plus, retrouvez ci-dessus l'émission Hauts féminin consacrée au suivi du deuxième trimestre de grossesse de Laurine Ruet. Marie Sicaud et Christelle Juteau la reçoivent pour la deuxième fois avec le gynécologue Sébastien Raut. Elles nous font découvrir le jeu de cartes "Néesens" créé par Laura Aimé-Lewis, diplômée d’hypnobirthing à Londres. (En français hypnose pour préparer la naissance)

Et tous les autres épisodes de l'émission Hauts féminin sur france.tv.