Somme : Alstom en visite dans les entreprises aéronautiques pour leur donner un nouveau souffle

Après des avions, des trains seront-ils bientôt fabriqués sur le bassin Albert-Méaulte ? Mercredi 10 mars, des PME recevaient sur site des responsables d'Alstom. Exemple au sein de l'entreprise Bétrancourt à Albert dans la Somme.

Alstom pourrait collaborer avec des entreprises aéronautiques picardes pour les aider à surmonter la crise.
Alstom pourrait collaborer avec des entreprises aéronautiques picardes pour les aider à surmonter la crise. © France Télévisions / JEAN PIERRE Clément

Alors que la plupart des avions sont cloués au sol depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs entreprises du secteur de l'aéronautique cherchent tant bien que mal à se diversifier. Mercredi 10 mars, deux acheteurs d'Alstom, entreprise spécialisée dans le secteur des transports ferroviaires, étaient en repérage à Albert dans la Somme. Ainsi, en plus des avions, des trains pourraient être fabriqués sur le bassin Albert-Méaulte.

Une idée qui ne semble pas déplaire aux habitants. "Ça rapporterait de l’emploi surtout sur Albert. En ce moment il y a beaucoup de chômage", explique une Albertine. "Ce n’est pas une mauvaise idée, tout ce qui peut faire vivre la ville est intéressant", se réjouit une autre habitante. 

Une visite source d'espoir pour les industriels picards

L'entreprise Bétrancourt à Albert, fabrique des pièces de structures pour tout type d'avions. Un savoir-faire qui intéresse Alstom. "On est dans une démarche de croissance et de recherche de bons fournisseurs soit pour nous, soit pour nos éventuels sous-traitants", explique Mickael Dekoster, responsable développement fournisseur chez Alstom.

On souhaite surtout pouvoir réembaucher très rapidement et oublier ce qu’il s’est passé.

Luc Bétrancourt, président de Bétrancourt SAS

Dans cette PME, les commandes sont en baisse depuis un an. Conséquence directe : l'entreprise a perdu plus d'une dizaine de postes. Alors, pour le patron, cette visite, c'est d'abord une "opération séduction" mais aussi une source d'espoir : "L’objectif c’est de maintenir l’emploi bien qu’on ait malheureusement dû procéder à des licenciements. On souhaite surtout pouvoir réembaucher très rapidement et oublier ce qu’il s’est passé", confie Luc Bétrancourt, président de Bétrancourt SAS.

L'entreprise Bétrancourt à Albert est spécialisée dans la fabrication de pièces de structures pour avions.
L'entreprise Bétrancourt à Albert est spécialisée dans la fabrication de pièces de structures pour avions. © France Télévisions / JEAN PIERRE Clément

Au total, les acheteurs d'Alstom ont rencontré ce mercredi une dizaine d'industriels picards. Autant de professionnels qui comptent sur la diversification pour se relancer dans les mois à venir.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alstom économie entreprises covid-19 santé société