4 morts dont 2 enfants : la maison incendiée de la rue des Granges à Amiens va être démolie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jennifer Alberts
Les travaux de démolition de la maison incendiée de la rue des granges à St Leu à Amiens vont durer une dizaine de jours.
Les travaux de démolition de la maison incendiée de la rue des granges à St Leu à Amiens vont durer une dizaine de jours. © France 3 Picardie/Laurent Pénichou

La maison située rue des Granges dans le quartier Saint-Leu à Amiens est en cours de démolition. En novembre 2016, un jeune couple et ses deux enfants de 18 mois et 4 ans étaient décédés dans le violent incendie de la bâtisse.


Les habitants du quartier Saint-Leu à Amiens vont enfin pouvoir tourner la page du drame qui les a profondément marqués. Plus de deux ans après l'incendie d'une maison de la rue des Granges, les travaux de démolition de deux habitations sinistrées commencent ce lundi. En novembre 2016, un jeune couple de 23 ans et ses deux enfants de 18 mois et 4 ans avaient trouvé la mort dans les flammes qui ravageaient l'une d'elles.
 

Une opération complexe


Selon France Bleu Picardie, les travaux de démolition devraient durer une dizaine de jours. Les travaux préparatoires ont commencé cette semaine avec la mise en sécurité des lieux, puis sera poursuivie le 28 janvier par la démolition. La mairie a pris à cet effet un arrêté interdisant la circulation et le stationnement dans la rue des Granges du 28 au 31 janvier.

L'opération est complexe. "La démolition se fait entre deux maisons existantes, explique-t-on à l'OPAC d'Amiens. L'espace est réduit pour travailler, comme pour circuler. Les travaux vont se faire par le haut au moyen d'une nacelle, en commençant par les élements de charpente qui ont brûlé. C'est davantage une déconstruction qu'une démolition". Les travaux de démolition coûteront un  peu moins de 25 000 euros au bailleur social.

"C’est assez dangereux de rentrer à l’intérieur, explique à nos confrères Aubert de Colnet, le conducteur de travaux de la société mandatée pour la démolition. C’est pour ça qu’on va faire ça via une nacelle : cela nous permettra de mettre en sécurité les poutres ou les murs qui peuvent tomber. Une fois que tout sera par terre, on pourra mécaniquement charger les camions et déblayer tous les gravats."
 
 

L'Opac va ensuite y construire dès le mois de mai deux nouveaux appartements, un T3 au rez-de-chaussée et un T4 en duplex, qui seront habitables à l'été 2020. L'appel d'offres est en cours et les entreprises ont jusqu'au le 13 février prochain pour déposer leur projet.
 

Si les travaux ont pris autant de temps, c'est que "l’un des deux logements sinistrés n’appartenait pas à l’OPAC, précise Lionel Dupont, le responsable de la direction du patrimoine immobilier de l’Opac d’Amiens à France Bleu Picardie. Il a fallu négocier avec les parties prenantes de la succession, avec le notaire. Il y a deux parcelles qu’il a fallu regrouper pour pouvoir faire une seule et même opération. Le quartier attend énormément de ces nouveaux logements. Cet incendie a été très marquant pour Saint-Leu, un quartier où tout le monde se connaît. Ce trou béant était dur à supporter pour le voisinage."
 

4 morts dont deux enfants en bas âge


Le 3 novembre 2016, un violent incendie ravageait deux logements sociaux de la rue des granges à Amiens. Dans l'un d'eux, une famille - les parents âgés de 23 ans et leurs deux enfants de 18 mois et 4 ans - avait péri asphyxiée après avoir appelé les secours.

 

Saisis de l'enquête, les policiers avaient lancé un appel à témoin. La piste criminelle n'est pas écartée : l'hypothèse d'un incendie volontaire de la poubelle qui se trouvait sous le porche d'entrée de l'habitation, est privilégiée par les enquêteurs de la police judiciaire de Lille et de la sûreté départementale de la Somme. Les deux services avaient été co-saisis par le juge d'instruction dans le cadre de l'information ouverte du chef de "destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort".

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.