Meurtre de Claire M. à Amiens : le principal suspect mis en examen pour homicide volontaire sur conjoint

Interpellé le 19 mai à Argelès-sur-Mer après dix jours de cavale, le principal suspect du meurtre de Claire M. a été mis en examen pour homicide volontaire sur conjoint et placé en détention provisoire. Sa soeur et son beau-frère, soupçonnés de l'avoir aidé dans sa fuite, sont aussi mis en examen.

Gwenaël W., principal suspect dans la mort de Claire M. retrouvée morte dimanche 9 mai 2021
Gwenaël W., principal suspect dans la mort de Claire M. retrouvée morte dimanche 9 mai 2021 © Procureur de la République d'Amiens

La piste du féminicide se précise dans l'affaire du meurtre de Claire M. à Amiens. Le suspect, Gwénael W., avec qui elle entretenait une relation amoureuse depuis plusieurs mois, a été mis en examen pour homicide volontaire sur conjoint et placé en détention provisoire. C'est dans son domicile que le corps a été retrouvé le 9 mai. Il avait été interpellé le 19 mai, après dix jours de cavale, à l'entrée d'un camping à Argelès-sur-Mer, près de Perpignan. 

Dix jours de cavale

"L'homme avait été localisé depuis plusieurs jours dans région et l'interpellation a été réalisée par la BRI de Creil, descendue sur place", indique le procureur de la République d'Amiens, précisant par ailleurs que le suspect avait modifié son apparence en teignant ses cheveux en brun et en se rasant la barbe. 

Un premier appel à témoin avait été lancé dès la découverte du corps de Claire M. au domicile de son conjoint à Longpré-lès-Amiens dans la Somme. Le suspect toujours introuvable, le procureur avait donc lancé un nouvel avis de recherche samedi 15 mai.

"Cette interpellation est le résultat d'un travail d'enquête extrêmement approfondi, réalisé par l'ensemble des services de la Direction centrale de police judiciaire. Elle a également été rendue possible par plusieurs témoignages recueillis à la suite de la diffusion des photos du mis en cause", a ajouté le procureur. Il avait en fait quitté la région après avoir abandonné son véhicule à Orchies dans le Nord, avant de se rendre en train à Lyon, puis à Argelès-sur-Mer. 

La soeur du suspect également mise en examen

Le parquet a par ailleurs indiqué que l'une des soeurs ainsi que le compagnon de celle-ci étaient soupçonnés de l'avoir aidé dans sa fuite, en l'aidant à détruire son téléphone et en lui fournissant un nouveau téléphone, sous un nom d'emprunt. Ils ont été mis en examen pour dissimulation ou destruction de preuve d'un crime, ainsi que recel de malfaiteur pour le beau-frère. Ils ont tous les deux été placés sous contrôle judiciaire. 

La victime, âgée de 34 ans, a reçu au moins une vingtaine de coups de couteau. D'après le procureur, "l'emplacement de ces coups dans des parties vitales comme le thorax ne laisse pas de doutes sur l'intention d'homicide". Âgé de 39 ans, Gwenaël W. avait déjà condamné par le passé, notamment en 2019 pour des faits de harcèlement sur son ex-compagne. S'il est reconnu coupable du meurtre de Claire M., il encourt la réclusion crimielle à perpétuité. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité féminicide femmes