Coronavirus : une association étudiante fait don d'une quinzaine d'ordinateurs à des familles d'Amiens

L'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) d'Amiens a récupéré une quinzaine d'ordinateurs qu'elle va distribuer à plusieurs familles d'Amiens nord, Etouvie et Saint-Leu. Elle entend ainsi faciliter leur accès à la scolarité numérique, en temps de confinement.
L'Afev a préparé une quinzaine d'ordinateur pour en faciliter la prise en main.
L'Afev a préparé une quinzaine d'ordinateur pour en faciliter la prise en main. © David Laruelle
Pas facile pour les familles sans ordinateur d'assurer l'éducation scolaire de leurs enfants alors que toutes les écoles sont fermées depuis le 13 mars dernier. Une réalité dont l'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) a bien conscience. C'est pourquoi ses membres ont récupéré une quinzaine d'ordinateurs qu'ils redistribueront ce jeudi 9 avril à certaines familles d'Amiens nord, d'Etouvie et de Saint-Leu.
 

Répertorier les besoins

"On a essayé de répertorier les besoins, explique David Laruelle, chargé de développement local de l'association. Auprès des familles avec lesquelles on travaille, dans un premier temps, mais aussi avec certaines écoles." Car en temps normal, l'Afev développe un système de mentorat entre étudiants à l'université et élèves de l'enseignement primaire et secondaire issus des quartiers populaires.

C'est cette trentaine de famille – pour une cinquantaine de jeunes – avec laquelle elle est déjà en contact que l'association a rappelée dès le début du confinement. Parmi elles, il y a la famille Near, dont l'un des enfants, Samuel, est scolarisé en cinquième au collège Rosa Parks dans le quartier Etouvie, à Amiens. Sans ordinateur, c'est Sandra, la maman, qui recopie à la main les devoirs que la professeure principale lui envoie en début de semaine.
 

Des ordinateurs prêts à l'emploi

"Tous les lundis, elle nous contacte pour faire un point, explique la mère de famille. Ensuite elle discute un peu avec Samuel pour parler avec lui de ses difficultés." Une situation de fortune que l'arrivée d'un ordinateur va nettement améliorer. "Il pourra être en contact vidéo avec ses professeurs et il sera plus concentré : ce sera plus confortable pour tout le monde." Il pourra aussi reprendre le contact avec l'étudiante de l'Afev qui l'aide en temps normal le mercredi de 16h à 18h.

Dès jeudi, la famille Near pourra compter sur cette aide numérique non négligeable que des membres de l'Afev lui apporteront en voiture, tout en s'efforçant de respecter les gestes barrière. Les ordinateurs ont été préparés par David Laruelle, qui a également imprimé de petits guides pratiques pour le branchement et pour la prise en main. "Je me suis même amusé à configurer le navigateur pour que la page d'accueil soit celle de l'ENT", sourit-il.

Récupérés auprès de l'entreprise BNP Paribas, qui fait régulièrement don de PC reconditionnés, ces ordinateurs sont donnés aux familles. Elles pourront en disposer librement, même après le confinement.

"Samuel a vraiment besoin d'un accès à l'éducation scolaire, conclut Sandra Near. Il a des difficultés à lire et à écrire. Là, ce sera mieux pour lui."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement : école à la maison éducation