Coronavirus : des sophrologues de la Somme offrent des séances en téléconsultation pour soulager les soignants

Depuis le début du mois d’avril, une douzaine de sophrologues de la Somme offrent des séances en téléconsultation pour rassurer les soignants ou les particuliers exposés au Covid-19.
Un collectif de sophrologues de la Somme propose des séances gratuites pour les personnes exposées au virus.
Un collectif de sophrologues de la Somme propose des séances gratuites pour les personnes exposées au virus. © Leyla Vidal/MAXPPP
"Il y a quelques jours, j’ai reçu l’appel d’une infirmière. La pression commençait à devenir trop difficile à supporter et elle voulait des outils pour se sentir mieux". Depuis une semaine, Anthony Coin propose des séances de sophrologie gratuites pour soulager les personnes angoissées par la crise sanitaire.

Avec ses confrères membres d’un collectif de sophrologues de la Somme, il propose des téléconsultations de 45 minutes pour aider les personnes stressées à surmonter leurs angoisses. "On commence la séance par une phase d’échanges pour connaître le patient puis on réalise des exercices de relaxation, de visualisation ou de mouvement. On travaille beaucoup sur la respiration pour éliminer le stress".

Les séances peuvent se faire via Skype, Zoom, Google Duo ou Whatsapp pour les appels vidéos ou simplement par téléphone. 
 

Séances gratuites pour les soignants

Jusqu'au 1er mai, la première séance est offerte pour les personnes confinées sans problème particulier, les suivantes coûtent entre 40 et 45 euros. En revanche, les téléconsultations sont offertes sans limitation aux soignants, travailleurs exposés ou aux personnes malades angoissées par la situation. Les séances peuvent convenir aux enfants comme aux adultes. 

Au total, une douzaine de sophrologues de la Somme proposent ce type de séances : "On s’est dit qu’il fallait mettre quelque chose en place pour aider ces gens. On sent que de plus en plus de personnes impactées par le virus souffrent de stress, d’angoisse ou de paranoïa", ajoute Anthony Coin.

Sylvie Tabary est sophrologue dans une clinique privée d'Amiens et a un cabinet à Longueau. Les téléconsultations par Skype ou WhatsApp, c'est une première pour elle. Et si elle n'a pas d'autre choix pour continuer son activité, elle a rapidement pris ses marques. "Ca ne change pas grand chose pour nous. La sophrologie est une partique qui s'adapte aux patients et aux situations. Et en ce moment, on ne peut pas faire autrement que de s'adapter !"

Faire respecter ce temps pour soi


Et le fait de ne pas être en présentiel ne porte pas préjudice à l'efficacité de la séance : "il suffit d'avoir une bonne écoute. Et la vidéo est suffisante pour les exercices. L'échange finalement est le même", explique Sylvie Tabary. La nouveauté pour le praticien, c'est la vigilance dont lui et son patient doivent faire preuve pour éviter que l'environnement ne s'invite dans la séance : "à cause du confinement, le temps de la séance devient un temps que le patient est obligé de prendre pour lui au milieu de sa famille. Il faut juste que les personnes autour de lui respectent ce temps", prévient la praticienne.

Les patients qui ont pratiqué en téléconsultation avaient déjà fait des séances de sophrologie avec Sylvie Tabary. "Ce qui perturbe, c'est l'outil informatique ! Ca fonctionne plus ou moins bien en fonction de la connexion. Mais mes patients étaient plutôt contents, constate la sophrologue. Personne ne m'a dit "j'arrête, ça ne me convient pas". Ce sont plus les personnes d'un certain d'âge avec lesquelles je faisais des séances de groupe qui n'ont pas voulu essayer. Pour eux, la séance était un moment et un lieu de rencontre. C'était une occasion de sortir de chez eux. Donc des séances individuelles, ça ne pouvait pas leur convenir"

Sylvie Tabary envisage-t-elle de continuer les séances en téléconsultation une fois le confinement terminé ? "Ca peut être une bonne alternative pour les gens qui n'arrivent pas à se dégager du temps pour la sophrologie. Je verrai en fonction de la demande. Mais ce qui est pratique, c'est qu'en téléconsultation, les patients n'ont pas de temps de trajet ni de problème de stationnement ! "

Pour en bénéficier, les personnes intéressées peuvent se rendre sur le site sophro-en-somme.org. Il suffit ensuite de consulter les créneaux disponibles puis de prendre rendez-vous par téléphone. Les téléconsultations se font tous les jours même le dimanche de 9h15 à 19 heures.

 
Qu’est-ce que la sophrologie ?
Il s’agit d’une méthode de développement personnel qui combine des exercices de respiration, de décontraction musculaire et de visualisation. L’objectif est d’éliminer le stress et de retrouver un état de bien-être. Inspirée de plusieurs disciplines orientales, la sophrologie a pour but de transformer les angoisses en pensées positives. Selon un sondage mené par la chambre syndicale de la sophrologie en 2018, 11 millions de Français auraient déjà pratiqué cette activité.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société solidarité