Election départementale : le canton Amiens-4 de retour aux urnes après l'annulation du scrutin

Une élection départementale partielle est organisée ce 18 septembre dans le canton. La victoire de Jean-Louis Piot et Guillemette Quiquempois, il y a un an et demi, avait été annulée par le tribunal administratif en raison d'irrégularités sur les registres d'émargement.

Retour dans les bureaux de vote. Ce dimanche 18 septembre, les électeurs du canton Amiens 4 (répartis sur sept communes dont Longueau ou Villers-Bretonneux) sont de nouveau appelés à exprimer leur suffrage pour le premier tour d'une élection départementale partielle. Une procédure qui fait suite à l’annulation des scrutins des 20 et 27 juin 2021, à l'issue desquels Jean-Louis Piot (PS) et Guillemette Quiquempois (PCF) avaient été élus.

L’élection s’était jouée à deux voix (2565 contre 2563). Un mouchoir de poche donc : chaque signature inscrite sur le registre électoral compte. Or le binôme défait à l’issue du second tour, Eric Guéant (UDI) et Isabelle Svariégo (Modem), nourrissait des doutes sur l’authenticité de plusieurs d’entre elles. En cause : des différences dans l’émargement entre le premier et le second tour pour dix électeurs.

Différences "manifestes"

Des doutes partagés par le tribunal administratif concernant sept suffrages. "Le tribunal a estimé que les différences de signatures étaient manifestes et que le doute sur l’authenticité des signatures ne pouvait pas être levé par un document d’identité authentifiant la signature du second tour", développait celui-ci dans le communiqué de son jugement, rendu le 17 décembre. Le conseil d’Etat avait confirmé cette décision cinq mois plus tard.

Les deux binômes sont à nouveau en lice. Une forte abstention est à craindre pour le premier tour de ce rappel aux urnes, alors qu'elle s’élevait déjà à 67,44% en 2021. Un second tour est prévu dimanche prochain, le 25 septembre.