• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un employé d'Amiens Métropole a déposé une plainte contre sa chef de service pour harcèlement

© Un employé de la mairie d'Amiens porte plainte pour harcèlement moral
© Un employé de la mairie d'Amiens porte plainte pour harcèlement moral

Un cadre du service jeunesse et employé depuis 22 ans par Amiens Métropole accuse sa supérieure hiérachique de l'avoir harcelé et mis au placard, il porte l'affaire au pénal. 

Par Halima Najibi et Pierre-Guillaume Creignou

Un fonctionnaire, employé depuis plusieurs années à la mairie d'Amiens (22 ans) dit avoir été mis au placard depuis l'arrivée d'une nouvelle chef de service, il y a deux ans. En arrêt maladie, et face au silence de son employeur, il a déposé une plainte au pénal.   

Le fonctionnaire se défend d'arrière-pensées politiques, mais cette plainte peut créer un certain embarras, à un an des élections municipales.

Lors du tournage de ce reportage, nous n'avions pas encore eu la réaction de la mairie dans ce dossier.   
Un employé de la mairie d'Amiens porte plainte pour harcèlement moral

Ce vendredi 18 janvier, le directeur général des services d'Amiens Métropole, Dominique Fiatte apporte quelques précisions à ce sujet. L'administration de la mairie constate effectivement qu'il y a une incompatibilité entre l'agent qui a déposé plainte et sa supérieure hiérarchique. Toujours selon monsieur Fiatte, suite au courrier de cet employé, (dans lequel, il parle de ses pulsions suicidaires), une proposition de changement de service lui aurait été faite au mois de décembre dernier avec un poste au moins équivalent.     


La mairie est disposée à trouver une solution


L'homme avait demandé la protection fonctionnelle, mais la mairie la lui a refusée, car l'affaire concerne deux agents, qui tous deux la sollicitaient. L’administration s’en remettra donc à une décision de justice.

Les services se renseignent pour savoir si oui ou non cet agent a été volontairement écarté du service. Quant à la suppression de son poste, il n’en a pas été question, il pourrait s’agir d’un malentendu. "La porte reste ouverte pour trouver une solutionajoute Dominique Fiatte.







 

Sur le même sujet

Amiens : grève des guichetiers SNCF

Les + Lus